yes, therapy helps!
5 principes de base pour jouir d'une sexualité complète et satisfaisante

5 principes de base pour jouir d'une sexualité complète et satisfaisante

Juillet 25, 2022

Malgré tout ce qui a été publié sur la psychologie et la sexualité, l’influence culturelle perpétuée par la télévision, les publicités et les médias en général continue d’influencer nos convictions quant à la manière dont nous devrions vivre notre sexualité. Aujourd'hui nous vivons entourés d'un hypersexualité déformée à travers lequel, surtout chez les jeunes, l'émergence d'un désir qui prévaut sur celui de l'autre , c’est pourquoi les professionnels doivent aborder la question de la sexualité dans une perspective sexospécifique.

La vérité est que nos croyances et nos fantasmes sur la vie de couple et sur la manière de vivre notre sexualité sont étroitement liés aux difficultés rencontrées par les psychologues lors de la consultation.


Vivre une meilleure sexualité

Silvia de Béjar a cité dans le livre "Tu sexo es tuyo", que Notre cerveau est l'organe sexuel le plus puissant . Par conséquent, si nous vivons notre sexualité en nous concentrant sur des pensées qui nourrissent la culpabilité, les préjugés et les stéréotypes, nous sommes condamnés à l’insatisfaction sexuelle. La sexologue de renom nous a également rappelé que nous vivons à une époque où nous avons tous la télévision à la maison mais, même de nos jours, de nombreuses femmes ne savent pas ce que signifie avoir un orgasme.

Que faire? Les 5 principes pour profiter de la sexualité

Une fois contextualisé le chemin qui reste à parcourir et l’influence culturelle qui nous conditionne, concentrons-nous sur les solutions . Les 5 principes de base pour jouir d’une sexualité complète et saine sont les suivants.


Principe 1: Votre sexualité commence avec vous

C’est un principe qui nous dirige directement vers les femmes, étant donné que nous avons une histoire qui est un désavantage par rapport aux hommes, dans laquelle nos prédécesseurs ne pouvaient pas choisir et vivre leur sexualité selon ce qui était dicté par une société patriarcale, alors ils connaissaient à peine son corps et écoutaient ses besoins. Les seuls messages qu'ils ont reçus concernant la question sexuelle concernaient ses menstruations, et dans certains cas même pas, et son devoir de plaire au mari, dans un climat intime, certes, mais aussi assombri par les préjugés et la modestie de l'époque.

Aujourd'hui, certainement de plus en plus de femmes ont pratiquement les mêmes connaissances de leurs organes sexuels que les hommes , et cette connaissance de soi est la clé pour pouvoir parler d’orgasme. C'est le principe numéro 1, qui stipule que, quel que soit votre sexe, vous devez connaître votre propre sexualité, et connaître et accepter votre corps (la confiance en soi est la clé). Et oui, cela inclut également la possibilité de pratiquer l'autoérotisme, la masturbation, l'auto-stimulation ... nous l'appelons comme nous appelons tout, cela commence avec notre propre corps et notre plaisir.


Principe 2: Toujours soumis et ne jamais objecter

Cosifier c'est "traiter / convertir" une personne, un être vivant, en un objet, un être inanimé, pour son utilisation ou même pour son abus. Il est vrai qu’il existe des fantasmes sexuels dans lesquels une personne est utilisée par une autre, mais implique toujours un consentement du prétendu "objet", de sorte qu’elle profite de cet usage sexuel. Les émotions et les désirs des deux personnes comptent, et quand c'est le cas, nous ne parlerions pas d'abus ou de violence.

Concepció Garriga, psychologue de renom, dans son article Bonté dans la subjectivité féminine: implications pour la clinique et pour la sexualité reflète l'influence du patriarcat dans la construction de notre sexualité , soulignant la gentillesse attendue des femmes et qui se traduit par le souci de l’autre et le plaisir de le faire, mettant les émotions, les désirs et les besoins de l’autre au-dessus de ceux de la femme. De toute évidence, ce concept de sexualité a été transformé, mais comme introduit dans l'article, il y a encore des lianes culturelles qui se glissent sous la porte de nos chambres à coucher et entrent dans notre vie privée, que nous devons identifier pour profiter d'une sexualité. en bonne santé

Être sujet, c'est être libre, être protagoniste, écouter et satisfaire ses propres désirs . Les deux personnes qui composent le couple (homme-femme, femme-femme, homme-homme) doivent être des sujets et donc les deux besoins, subjectivités et lascivité doivent être entendus.

Principe 3: Conscience sexuelle totale grâce à Mindfulness

La pleine conscience est de plus en plus connue, mais peu de choses ont été dites sur les bénéfices qu’elle procure aux pratiques sexuelles, à la pratique habituelle de techniques telles que la méditation ou la pleine conscience.

La pression rationnelle et cognitive qui peut exercer notre esprit si elle n'est pas contrôlée au cours d'un rapport sexuel peut générer des pensées automatiques d'insécurité ("je ne fais pas trop bien", "bien sûr que vous n'aimez pas") qui se déclenchent en l'absence d'érection érectile) chez les hommes,ou difficulté à atteindre l'orgasme (anorgasmie) chez les femmes.

Exercez votre esprit . Ne le laissez pas vous empêcher de profiter d'une sexualité complète et satisfaisante.

Principe 4: Générosité sexuelle, plaisir partagé

Si les deux personnes peuvent être des sujets, cela signifie que les deux peuvent choisir quoi faire, quoi vouloir, quoi expérimenter, ce qui nous aide à aimer et ce que nous pouvons partager . Désirer, décider, expérimenter et s'amuser, quatre verbes qui mènent à l'orgasme.

Mais cela ne signifie pas ne pas faire plaisir à l'autre partie. Les relations sexuelles doivent être réciproques, bidirectionnelles, désintéressées et généreuses. Cela signifie que pour jouir d'une sexualité saine en couple, le plaisir de l'autre personne doit augmenter votre propre plaisir, car il compte pour vous le plaisir de l'autre partie et le vôtre à l'envers. il y a réciprocité . Ce n’est qu’en considérant les relations de cette manière que nous pourrons parler de relations satisfaisantes.

Évidemment, si nous ne sommes pas des mentalistes, nous ne pouvons pas deviner ce qui excite l’autre personne. Il sera donc important de continuer à lire le principe suivant.

Principe 5: Communiquer, exprimer et avoir confiance en soi

Joan Costa, comunicólogo et consultante d'entreprises auteur du livre "La communication en action: Rapport sur la nouvelle culture de la gestión", réalise l'affirmation suivante: "La communication est l'action et l'action est la communication". Bien entendu, Costa l’utilise dans la pratique des affaires, mais j’estime personnellement que nous pouvons également l’appliquer à la sexualité et aux relations humaines en général. Communiquer pendant le sexe, c'est l'action et l'acte, c'est communiquer .

La complicité sera déterminée par notre capacité à communiquer à l’autre personne le chemin de notre orgasme, à observer, à expérimenter et à notre capacité à l’écouter. Exprimez-vous sans préjugés. Sans tabous, avoir confiance en soi est décisif.

La confiance est acquise par la connaissance de soi et l'expérimentation. Les deux expériences nous amènent à nous sentir en sécurité, et pour cette raison de nombreux experts situent la plénitude sexuelle des 35 ans . Mais en tant que psychologue, je ne suis pas d’accord et je pense que la réalité est qu’aujourd’hui, grâce aux changements culturels et en particulier aux avancées de la psychologie, il est possible de jouir de la sexualité bien avant l’âge de 35 ans, et ces cinq principes sont: la clé

Articles Connexes