yes, therapy helps!
5 techniques de manipulation qui nous affectent et que nous utilisons

5 techniques de manipulation qui nous affectent et que nous utilisons

Juin 30, 2022

La manipulation est un acte qui implique un abus de pouvoir, car elle implique l’utilisation d’éléments discursifs pour contrôler la cognition, les affections et le comportement d’une ou de plusieurs personnes. Il est souvent confondu ou mélangé avec d’autres processus similaires: argumentation et persuasion, mais ils ne sont pas identiques.

Dans cet article, nous expliquons ce qu'est la manipulation et en quoi elle diffère de la persuasion et de l'argumentation. Nous présentons aussi quelques exemples de techniques de manipulation qui sont fréquemment utilisés.

  • Article connexe: "Persuasion: définition et éléments de l'art de convaincre"

Argumenter, persuader et manipuler ne sont pas la même chose

L’argumentation, ainsi que la persuasion et la manipulation peuvent prendre la forme de discours oral ou écrit et servir en termes très généraux. défendre une idée ou une attitude , c’est pourquoi il est très facile de les confondre. Ce qui les différencie, c'est le but poursuivi par chacun, ainsi que ses éléments particuliers.


L'argumentation est une activité qui consiste à donner de la logique et de la cohérence à une idée afin de la défendre. En d’autres termes, c’est lorsque nous établissons un raisonnement avec un objectif spécifique: justifier ou réfuter ce raisonnement ou un autre.

D'autre part, la persuasion se produit lorsque l'argument a un but supplémentaire: il n'est pas seulement utilisé pour défendre ou réfuter une idée, mais aussi est orienté pour modifier le comportement de l'interlocuteur .

De plus, la manipulation est utilisée lorsque l'argument est utilisé pour modifier ou diriger le comportement de l'interlocuteur, mais repose sur deux éléments et objectifs principaux: le pouvoir, ou plutôt l'abus de pouvoir, qui se traduit par la domination.


Elle peut être très subtile (elle passe généralement inaperçue) et constituer le fondement de la violence symbolique, dans la mesure où elle a pour effet de favoriser les intérêts de l’une des parties et de nuire à ceux de l’autre.

C’est pourquoi la manipulation peut être analysée sous trois angles (Van Dijk, 2006): social, exercé par des élites ayant accès au discours public, de sorte que leur influence soit à grande échelle; une dimension cognitive consistant à contrôler les modèles mentaux et les représentations sociales; et une dimension discursive, qui consiste à utiliser des éléments linguistiques pour pouvoir impact sur les schémas mentaux et les comportements d'une personne ou d'un groupe entier.

  • Peut-être que cela vous intéresse: "Sommes-nous des êtres rationnels ou émotionnels?"

Quelques techniques de manipulation

Des études sur la manière dont certains groupes ou individus manipulent d'autres sont devenues très fréquentes au cours des dernières décennies, surtout dans le domaine des médias , publicité et activité politique.


Grâce à cela, nous avons pu identifier des stratégies de manipulation dans lesquelles nous pouvons facilement tomber sans nous en rendre compte, tant dans nos relations interpersonnelles que dans ce que nous voyons quotidiennement à la télévision ou sur Internet.

Bien que nous puissions en illustrer beaucoup d'autres, nous examinerons ensuite cinq des techniques de manipulation les plus courantes.

1. Jouez avec des sentiments et des émotions

Contrôler la dimension affective est l’un des outils les plus puissants car oblige les destinataires à réaffirmer leurs opinions et des positions sans nécessairement avoir suivi un raisonnement logique, réflexif ou critique.

Un exemple pourrait être l’activité de la presse tabloïd, qui exagère les informations en donnant à l’information une touche de sensationnalisme plutôt que de rigueur, parce que l’objectif est précisément de faire appel à la dimension émotionnelle des lecteurs et à leurs expériences précédentes, et avec cela, augmenter les visites ou les ventes.

2. Simplifier le message et inclure des affirmations fortes

Consiste en contrôler les éléments cognitifs qui nous permettent de traiter et de comprendre un message . C’est lorsque les hypothèses les plus rapides et les plus fortes sont utilisées qu’elles ne donnent pas la possibilité de procéder à des analyses approfondies, ce qui revient fondamentalement à obstruer intentionnellement la compréhension de l’argument.

Par exemple, lorsqu'une petite partie d'un texte est imprimée en grosses lettres soulignées et au début, ce qui, en plus d'attirer immédiatement notre attention et d'activer la mémoire à court terme, nous oblige à avoir une compréhension partielle ou biaisée de l'information.

3. Recourir à ce qu'une autorité dit ou pense

C’est lorsqu’un poste est justifié par la présentation d’une personne ou d’un personnage socialement reconnu comme autorité compétente. Ceci est utile car nous avons souvent tendance à considérer davantage les opinions, les indications ou les activités de quelqu'un que nous admirons ou de quelqu'un qui est en position de pouvoir.

Cela peut aller de l’opinion d’un prêtre ou d’un président à celle d’un artiste ou d’un membre de la famille, et son efficacité dépend du contexte dans lequel le groupe ou la personne se développe .

4. Identifier les conflits et leur faire penser qu'ils sont toujours les mêmes

C'est lorsqu'une situation, surtout conflictuelle, se réduit à ce qu'une personne ou un groupe de personnes fait, dit ou pense, cachant toutes les autres variables, agents ou groupes qui influencent ou sont affectés par cette situation. , contribuer à la généralisation du savoir, de l'affect, de l'attitude ou de l'idéologie .

On trouve un exemple dans les cas où une attaque est représentée dans les médias de masse comme un événement isolé ou comme l'acte d'un "fou" (avec lequel nous sommes invités à craindre tous ceux qui sembler), au lieu d’être représentés comme le résultat de conflits politiques et sociaux complexes.

5. Utiliser et renforcer les stéréotypes

En gros, les stéréotypes sont les qualités comportementales attribuées de manière simplifiée et presque automatique à une personne ou à un groupe de personnes.

Ils sont utiles comme technique de persuasion car permettre de contrôler les valeurs et les jugements sans avoir à justifier les arguments en profondeur et sans permettre au destinataire de s’interroger largement, c’est-à-dire que l’intérêt pour une information profonde et réfléchissante n’est pas favorisé.

Références bibliographiques:

  • García, M. (2014). Manipulation dans la construction de la réalité internationale. Reason and Word Magazine, 17 [en ligne], récupéré le 5 mars 2018. Disponible à l'adresse http://idus.us.es/xmlui/bitstream/handle/11441/17224/file_1.pdf?sequence=1.
  • Roiz, M. (1966). Techniques modernes de persuasion. Récupéré le 5 avril 2018. Disponible dans //imagenes.mailxmail.com/cursos/pdf/2/tecnicas-modernas-persuasion-2442.pdf.
  • Van Dijk, T. (2006). Parole et manipulation: discussion théorique et quelques applications. Signos Magazine, 39 (60): 49-74.

In Your Face - Mind Field (Ep 7) (Juin 2022).


Articles Connexes