yes, therapy helps!
75 phrases et réflexions de Michel Foucault

75 phrases et réflexions de Michel Foucault

Juin 24, 2022

Paul-Michel Foucault, mieux connu sous le nom de Michel Foucault , est né à Poitiers (France) en 1926.

C’est un historien, psychologue, théoricien des sciences sociales et philosophe français qui, tout au long de sa vie, a été professeur dans plusieurs universités françaises et américaines et professeur d’histoire des systèmes de pensée au Collège de France. Sa pensée est influencée par de grands philosophes tels que Karl Marx ou Friedrich Nietzsche.

Phrases de Michel Foucault pour comprendre sa pensée

Foucault est décédé le 25 juin 1984, mais a laissé de nombreux rendez-vous pour mémoire. Ensuite nous présentons une liste avec les meilleures citations, réflexions et citations de ce personnage célèbre .


1. La connaissance est le seul espace de liberté d'être.

Foucault exprime avec cette pensée que la connaissance est le moyen d'obtenir la liberté .

2. Ne me demandez pas qui je suis ou ne me demandez pas de rester le même.

Les gens ont évolué au fil des ans, nous ne sommes pas des êtres statiques . Nous nous adaptons et changeons au fur et à mesure que notre vie progresse.

3. L'homme et la vanité déplacent le monde.

L'homme déplace le monde, tout comme la vanité. Maintenant, l'arrogance et l'arrogance déplacent le monde à travers la manipulation et le profit personnel.

4. La tendresse la plus désarmée, ainsi que la plus sanglante des puissances, a besoin de confession.

Une phrase de Michel Foucault qui comparer la tendresse avec le plus sanglant des pouvoirs .


5. La langue est, comme vous le savez, le murmure de tout ce qui est prononcé et c'est en même temps ce système transparent qui nous fait nous comprendre lorsque nous parlons; en quelques mots, la langue est à la fois le fait du discours accumulé dans l'histoire et le système même de la langue.

La langue que nous parlons est le résultat de nombreuses années de communication humaine et cela nous permet d'exprimer nos pensées .

6. La folie ne peut pas être trouvée dans la nature. La folie n'existe que dans une société, elle n'existe pas en dehors des formes de sensibilité qui l'isolent et des formes de répulsion qui l'excluent ou le capturent.

La folie n'a pas de sens s'il n'y a pas de valeurs et normes sociales que nous devons suivre . Tout ce qui n'est pas considéré comme normal dans la société est considéré comme de la folie.

7. Pour que l’État fonctionne comme il fonctionne, il est nécessaire qu’il y ait des relations de domination spécifiques d’homme à femme ou d’adulte à enfant ayant leur propre configuration et leur relative autonomie.

Un autre Foucault pensait pouvoir et soumission . Ce personnage a toujours été passionné de politique.


8. Le discours n'est pas simplement ce qui traduit les luttes ou les systèmes de domination, mais ce pour quoi et au moyen duquel on se bat, le pouvoir dont on veut prendre le pouvoir.

De nouveau, une autre phrase sur le pouvoir et la domination . Mais à cette occasion, l’auteur le relie au langage et au discours.

9. Qu'est-ce qui fait la littérature littéraire? Qu'est-ce qui fait que la langue qui y est écrite à propos d'un livre soit de la littérature? C'est ce genre de rituel antérieur qui trace dans les mots son espace de consécration. Par conséquent, puisque la page blanche commence à se remplir, puisque les mots commencent à être transcrits sur cette surface encore intacte, c’est-à-dire lorsque chaque mot est en quelque sorte absolument décevant par rapport à la littérature, car il n’existe pas de mot. cela appartient par essence, de plein droit à la littérature.

Le langage est une construction de l'être humain pour pouvoir communiquer . Foucault réfléchit sur la littérature et la langue écrite.

10. L'homme est une invention dont la date récente montre avec aisance l'archéologie de notre pensée.

Une phrase qui parle de l'homme moderne et de notre façon de penser.

11. Chaque système éducatif est un moyen politique de maintenir ou de modifier l'adéquation des discours, avec les connaissances et les pouvoirs qu'ils impliquent.

L'éducation est après tout une forme de socialisation . Foucault le relie également à la politique.

12. La vraie raison n'est pas exempte de tout engagement envers la folie; au contraire, il doit suivre les chemins qu'il indique.

Foucault réfléchissant sur la raison. Il ne le comprend pas sans le concept de folie .

13. Si la généalogie pose quant à elle la question du sol qui nous a vu naître, du langage que nous parlons ou des lois qui nous régissent, c'est de mettre en évidence les systèmes hétérogènes qui, sous le masque de notre moi, nous interdisent toute identité.

Notre pensée et notre culture sont le reflet de nos ancêtres et des générations précédentes.

14De multiples relations de pouvoir traversent, caractérisent, constituent le corps social; et ceux-ci ne peuvent être dissociés, ni établis, ni fonctionner sans une production, une accumulation, une circulation, un fonctionnement du discours

Foucault exprime son idée sur les relations de pouvoir , et comment ceux-ci ne peuvent pas être compris séparément.

15. Il est laid d'être digne d'être puni, mais pas glorieux de punir

Faire les choses mal n'est pas bien, mais punir, comme l'explique Foucault.

16. Ce qu’il convient de savoir n’est ni de voir ni de démontrer, mais d’interpréter

Une autre phrase de Michel Foucault sur le savoir. Pour l'auteur, cela se manifeste dans l'interprétation.

17. Entre chaque point du corps social, entre un homme et une femme, dans une famille, entre un enseignant et son élève, entre celui qui sait et celui qui ne le sait pas, passent des relations de pouvoir qui ne sont pas la pure et simple projection du grand pouvoir du souverain sur les individus; ce sont plutôt le sol meuble et concret sur lequel ce pouvoir est incardiné, les conditions de possibilité de son fonctionnement

Une réflexion qui pourrait bien être exprimée par tout auteur en psychologie systémique . Les relations interpersonnelles sont dynamiques et en évolution.

18. Chaque individu doit mener sa vie de manière à ce que les autres puissent la respecter et l'admirer.

Les autres ne feront qu'admirer et respecter ces personnes qui mènent vraiment la vie qu'elles veulent.

19. Les prisons, les hôpitaux et les écoles présentent des similitudes car ils servent le but premier de la civilisation: la contrainte

Une phrase qui nous parle de la coalition entre les êtres humains . C'est-à-dire. un pacte ou une union entre individus ou groupes sociaux.

20. Lorsque la confession n'est pas spontanée ni imposée par un impératif intérieur, elle est déchirée. il est découvert dans l'âme ou déchiré du corps

Une réflexion raffinée sur la sincérité.

21. Je suis heureux avec ma vie, mais pas tellement avec moi-même

Foucault confesse certaines de ses pensées les plus profondes.

22. Lorsqu'un jugement ne peut être exprimé en termes de bien et de mal, il s'exprime en termes de normal et d'anormal. Et quand vient le temps de justifier cette dernière distinction, il faut se demander ce qui est bon ou nuisible pour l’individu. Ils sont l'expression d'un dualisme constitutif de la conscience occidentale

Une réflexion sur la manière dont nous utilisons habituellement le dualisme lorsque nous jugeons d'autres personnes ou des situations.

23. Il faut être un héros pour affronter la moralité du temps

Dans cette vie, il faut être courageux et faire face à des situations qui se présentent sans crainte. Bien que parfois c'est compliqué.

24. Depuis deux décennies, je vis passionnément avec une seule personne. c'est quelque chose qui dépasse l'amour, la raison, tout; Je peux seulement appeler ça de la passion

L'amour romantique envahit nos vies et peut nous lier à une autre personne à cause des émotions qu'il éveille en nous.

25. La liberté est la condition ontologique de l'éthique. mais l'éthique est la forme réflexive que prend la liberté

Il y a une relation entre éthique et liberté , comme exprimé par Michel Foucault.

26. Le pouvoir disciplinaire, quant à lui, s’exerce en se rendant invisible; au contraire, il impose à ceux à qui il soumet un principe de visibilité obligatoire

Sans doute, Michel Foucault était très intéressé par les relations humaines et relations de pouvoir. C’est une autre réflexion sur les hégémonies politiques et leur confusion avec le consensus culturel.

27. En réalité, il existe deux types d'utopies: les utopies socialistes prolétariennes qui ont la propriété de ne jamais se réaliser et les utopies capitalistes qui, malheureusement, ont tendance à se réaliser très souvent.

Peut-être cette réflexion a-t-elle une influence sur la pensée marxiste. Foucault a toujours eu une grande sympathie pour l'idéologie socialiste .

28. L'histoire des luttes pour le pouvoir, et par conséquent les conditions réelles de son exercice et de son maintien, demeurent presque totalement cachées. La connaissance n'y entre pas: cela ne devrait pas être connu.

Les luttes de pouvoir sont cachées pour la plus grande partie de la société, car il y a des intérêts à être.

29. Les pratiques sociales peuvent engendrer des domaines de connaissance qui non seulement font apparaître de nouveaux objets, concepts et techniques, mais font également apparaître des formes totalement nouvelles de sujets et de sujets de connaissance. Le même sujet de connaissance a une histoire.

Les pratiques sociales ont un impact considérable sur nos connaissances, nos pensées et notre façon de faire les choses.

30. Toute pensée moderne est imprégnée de l'idée de penser l'impossible.

Les croyances irrationnelles et, dans de nombreux cas, le désir de réaliser de petites choses possibles sont normales chez les individus modernes.

31. La littérature n'est la forme générale d'aucune œuvre de langage, ni le lieu universel où se situe l'œuvre de langage. C'est en quelque sorte un troisième terme, le sommet d'un triangle par lequel passe la relation du langage avec le travail et le travail avec le langage. Je pense qu'une relation de ce type est ce que désigne le mot littérature.

La littérature et la langue sont intimement liées . Le mot, la littérature et la pensée humaine vont de pair, et c'est ce que le philosophe français reflète dans cette citation abstruse.

32. Pour que l’État fonctionne comme il fonctionne, il est nécessaire qu’il existe entre l’homme et la femme ou entre l’adulte et l’enfant des rapports de domination spécifiques, dotés de leur propre configuration et de leur relative autonomie.

L'état ne peut être compris sans des normes bien définies pour les membres de la société.

33. La vérité n'appartient pas à l'ordre du pouvoir mais a plutôt une parenté originale avec la liberté: de nombreux autres thèmes traditionnels de la philosophie, auxquels une histoire politique de la vérité devrait se rapporter montrant que la vérité n'est pas libre par nature , ni servir l’erreur, mais sa production est entièrement traversée par des relations de pouvoir. La confession est un exemple.

Curieux reflet de l'image que l'auteur a de ce qu'est la liberté et comment le pouvoir l’influence. Cela affecte à nouveau l’idée de la société comme un ensemble de protocoles et de lois établis par le pouvoir hégémonique du moment.

34. L'ancien pouvoir de la mort, dans lequel le pouvoir souverain était symbolisé, est maintenant soigneusement couvert par l'administration des corps et la gestion calculatrice de la vie.

Une prière, exprimée par Michel Foucault, qui parle de mort et de pouvoir souverain.

35. La prison est le seul endroit où le pouvoir peut se manifester à nu, dans ses dimensions les plus excessives, et se justifier en tant que pouvoir moral.

La prison est un lieu où la liberté des prisonniers disparaît . Ici, il est possible d'exercer le pouvoir et de le justifier en tant que pouvoir moral. Une idée liée à votre panoptique.

36. Le moment où l'on s'aperçut que c'était selon l'économie du pouvoir plus efficace et plus rentable à surveiller qu'à punir. Ce moment correspond à la formation, à la fois rapide et lente, d'un nouveau type d'exercice du pouvoir aux XVIII e et au début du XIX e siècles.

Une autre des réflexions sur le pouvoir de Michel Foucault, que se réfère à l'évolution du pouvoir dans les temps modernes .

37. Entre les marques et les mots, il n'y a pas de différence entre l'observation et l'autorité admise, ou vérifiable et la tradition. Il y a partout le même jeu, celui du signe et similaires, et donc la nature et le verbe peuvent être infiniment imbriqués, formant pour ceux qui savent lire un grand texte unique.

Foucault parle, avec cette pensée, de l'interprétation des textes.

38. Le crime, avec les agents cachés qu'il procure, mais aussi avec le ratissage généralisé qu'il autorise, constitue un moyen de surveillance perpétuelle de la population: un appareil qui permet le contrôle de l'ensemble du champ social par l'intermédiaire des criminels eux-mêmes.

Dans ces mots, il est possible de lire le message de cet auteur, qui explique comment les lois sont faites pour contrôler la population .

39. Le langage est, d'un bout à l'autre, un discours, grâce à ce pouvoir singulier d'un mot qui fait passer le système de signes à l'être de ce que l'on veut dire.

Les mots deviennent des discours grâce au sens que nous leur donnons.

40. Le structuralisme n'est pas une nouvelle méthode. c'est la conscience éveillée et agitée de la connaissance moderne.

Michel Foucault donnant son avis sur le structuralisme , une théorie linguistique qui considère le langage comme une structure ou un système de relations.

41. Les choses et les mots vont se séparer. L'œil sera destiné à voir et à voir seulement; l'oreille seulement d'entendre. La parole aura bien sûr pour tâche de dire ce que c'est, mais ce ne sera pas plus que ce qu'elle dit.

Une phrase de Michel Foucault sur le mot et le discours qui invite à la réflexion.

42. La doctrine lie les individus à certains types d’énonciation et leur interdit par conséquent tout autre type d’énonciation; mais il est fait usage, dans la réciprocité, de certains types d'énonciation pour lier les individus entre eux et les différencier d'eux-mêmes des autres.

Bien que la doctrine puisse être utilisée pour lier des personnes, il fait également référence aux limites de la liberté d'expression .

43. Il n'y a pas de relation de pouvoir sans une constitution corrélative d'un champ de connaissance, ni de savoir qu'il ne suppose pas et ne constitue pas des relations de pouvoir en même temps.

La relation entre le savoir et le pouvoir est une relation réciproque, comme le dit Foucault dans cette phrase.

44. Peut-il être surprenant que la prison ressemble à des usines, des écoles, des casernes, des hôpitaux, qui ressemblent tous à des prisons?

Foucault pose une question qui amène sans doute beaucoup de gens à réfléchir sur les prisons.

45. Des cartes stratégiques sont nécessaires, des cartes de combat, car nous sommes en guerre permanente et la paix est, en ce sens, la pire des batailles, la plus sournoise et la plus mesquine.

L’une des pires pratiques que l’être humain peut accomplir est la guerre . Nous devrions consacrer tous nos efforts à vivre en paix et en harmonie.

46. ​​Tout savoir analytique est donc invinciblement lié à une pratique, à cette strangulation de la relation entre deux individus, dans laquelle l'un écoute le langage de l'autre, libérant ainsi son désir de l'objet perdu (lui faisant comprendre qu'il a perdu) et le libérer du voisinage toujours répété de la mort (lui faisant comprendre qu’il mourra un jour).

Une réflexion de Michel Foucault sur la connaissance analytique et son lien avec la pratique.

47. Le commentaire évoque le hasard du discours en le prenant en compte: il permet de dire autre chose que le texte lui-même, mais à condition que ce soit ce même texte qui soit dit, et d'une certaine manière, celui qui est fait.

Les commentaires peuvent être une autre version du texte . Le commentaire sans le texte n'a pas de sens.

48. Il est d'usage de croire que la prison est une sorte de dépôt de criminels, un dépôt dont les inconvénients se seraient manifestés par l'utilisation d'une forme telle qu'il a été dit qu'il était nécessaire de réformer les prisons pour en faire un instrument de transformation des individus. .

Les prisons devraient servir pour que les gens puissent se réformer. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

49. De tout temps et probablement dans toutes les cultures, l'intimité corporelle a été intégrée à un système de contrainte. mais seulement dans la nôtre, et depuis une date relativement récente, il a été divisé de manière aussi rigoureuse entre la raison et la déraison et, très bientôt, par conséquence et dégradation, entre la santé et la maladie, entre et l'anormal.

L’intimité corporelle a toujours suscité un grand débat entre la raison et la déraison.

50. L'important est que l'intimité corporelle soit non seulement une question de sensation et de plaisir, de loi ou d'interdiction, mais aussi de vérité et de mensonge, que la vérité de l'union des corps soit devenue essentielle. , utile ou dangereux, précieux ou effrayant; en somme, l'intimité corporelle a été constituée comme un pari dans le jeu de la vérité.

Les relations intimes sont une grande source de sensations, où non seulement deux corps sont déshabillés. Foucault, au-delà de ses travaux à contenu sociologique et philosophique, il a également étudié la sexualité humaine en profondeur .

51. Le corps interrogé sous la torture est à la fois le lieu d'application de la peine et le lieu de l'obtention de la vérité. Et de la même manière que la présomption est à la fois un élément d’investigation et un élément de culpabilité, la souffrance réglementée du tourment est à la fois une mesure à punir et un acte d’information.

Une autre réflexion sur la vérité et son obtention, et comment le tourment résultant du mensonge est la pire punition.

52. Le système de signature inverse le rapport entre le visible et l’invisible. La similitude était la forme invisible de ce qui, au fond du monde, rendait les choses visibles; Cependant, pour que cette forme apparaisse à la lumière, une figure visible est nécessaire pour la sortir de sa profonde invisibilité.

Une phrase qui met en évidence la similitude et son lien avec l'invisibilité.

53. La discipline est un principe de contrôle de la production du discours. Elle pose ses limites pour le jeu d'une identité qui se traduit par une mise à jour permanente des règles.

La discipline est un moyen d'exercer un contrôle . Ainsi, il fixe des limites et des règles et étouffe le libre arbitre et la créativité des êtres humains.

54. L’auteur est celui qui donne au langage troublant de la fiction ses unités, ses nœuds de cohérence, son insertion dans le réel.

L'auteur est responsable pour le lecteur de ressentir les sensations et les émotions dans les œuvres de fiction.

55. L’exemple a été recherché non seulement en faisant prendre conscience que la moindre infraction risquait d’être sanctionnée, mais en provoquant un effet de terreur par le spectacle du pouvoir qui tombe sur le coupable.

Dans cet extrait, on parle de les règles violées ne sont pas seulement punies, mais l'idée de les enfreindre fait peur .

56. Là où il y a du pouvoir, il y a de la résistance

Foucault établit une dialectique entre des forces opposées.

57. Je ne suis pas un prophète, mon travail est de construire des fenêtres là où il n'y avait qu'un mur

Il n'y a pas de vérité révélée, mais des indications qui existent dans le présent

58. Aujourd'hui, le but n'est peut-être pas de découvrir ce que nous sommes, mais de le rejeter

Ce philosophe parle de notre relation conflictuelle avec notre image de soi.

59. Les Lumières, qui ont découvert les libertés, ont également inventé la discipline

De nouvelles formes de libération amènent avec elles autres alternatives de contrôle .

60. Ne me demande pas qui je suis et demande-moi de rester toujours le même

Les gens sont un flux constant de changements.

61. L'individu est le produit du pouvoir

Les affrontements de forces définissent où une entité commence et où commence une autre.

62. Le langage de la psychiatrie est un monologue de la raison sur la folie

Une des phrases de Foucault qui critique l'utilisation de la rationalité en tant que explication circulaire de la réalité .

63. Contrairement à l'âme représentée par la théologie chrétienne, l'âme ne naît pas du péché et peut être punie mais est née de mécanismes de punition et de surveillance

Les subjectivités apparaissent avec la conscience du danger.

64. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de savoir exactement ce que je suis

Foucault a rejeté les essentialismes.

65. Il n'y a pas de gloire à punir

La punition remplit seulement une fonction instrumentale.

66. Ce que je veux communiquer, ce n'est pas que tout est mauvais, mais tout est dangereux

Ce philosophe se déshabille des jugements de valeur ses descriptions de la dynamique du pouvoir.

67. L’homme est une invention récente et sa date de disparition peut être proche

Se connaître petit dans l'histoire est nécessaire pour relativiser notre vision de la réalité.

68. Nous entrons dans la période de réification obligatoire

Les nouveaux modes de vie nous amènent à tout considérer comme un objet disponible sur le marché.

69Le jeu continuera à être utile tant que nous ne savons pas comment il se termine

L'incertitude ajoute du sens aux projets.

70. Le pouvoir et le plaisir ne disparaissent pas; ils sont persécutés et réactivés

Les deux éléments forment une symbiose.

71. Tout est dangereux, rien n'est innocent

Pour Fuocault, la réalité est pleine de bords imprévisibles.

72. En bref, le pouvoir s'exerce plus qu'on ne le possède

Le pouvoir n'est pas un objet, mais une dynamique relationnelle.

73. C'est fascinant à quel point les gens aiment juger

Projeter les peurs et la méfiance c'est une constante dans la vie en société.

74. Du point de vue de la richesse, il n’existe aucune distinction entre nécessité, confort et plaisir.

Dans de bonnes conditions de vie, le bien-être forme une unité de confort.

75. Le discours n'est pas la vie. votre temps n'est pas à vous

Les explications sur ce qui se passe font partie d’une logique différente de la réalité.


Les fondements philosophiques de Marine Le Pen [sous-titres français] (Juin 2022).


Articles Connexes