yes, therapy helps!
Thérapie primitive d'Arthur Janov

Thérapie primitive d'Arthur Janov

Novembre 22, 2022

Imaginez qu'un homme de trente ans arrive dans une clinique présentant des symptômes évidents d'un trouble anxieux et manifestant l'impossibilité de nouer des relations profondes avec qui que ce soit. Au fur et à mesure que la séance avance, le thérapeute lui pose des questions sur son enfance. Le patient lui dit avec une normalité apparente qu'il avait été maltraité par son oncle, qui l'avait élevé après le décès de ses parents dans un accident de la route. .

Le sujet, alors mineur, indique qu'il s'est forcé à être fort et à résister aux attaques de son précepteur pour ne pas lui donner la satisfaction de le voir souffrir. Il est également mentionné qu’à l’époque il n’a fait aucun commentaire à ce sujet et qu’en fait, c’est la première fois qu’il le commente en public. Bien que le commentaire soit apparu spontanément et ne semble pas susciter d’émotion chez le sujet, le thérapeute constate que ce fait lui a causé une profonde souffrance qui l’a empêché de faire confiance aux autres.


À ce moment-là, il décide d'appliquer un type de thérapie pouvant être utilisé par le patient pour pouvoir extérioriser sa douleur et la traiter afin d'améliorer ses symptômes et ses difficultés d'interrelation avec d'autres: la thérapie primitive d'Arthur Janov .

  • Article connexe: "Les 10 types de thérapie psychologique les plus efficaces"

La thérapie primale et Arthur Janov

La thérapie primitive, primitive ou par le cri d'Arthur Janov C'est un type de thérapie psychologique qui part de l'idée de base que la souffrance de l'être humain face à des besoins non satisfaits doit être exprimée de manière symbolique. Pour Janov, le symptôme est un mécanisme de défense contre la douleur.


Tout au long de son enfance et de son développement, l'être humain peut souffrir traumatismes graves dérivés de la négation des besoins primaires comme ceux de l'amour, l'acceptation, l'expérimentation et la subsistance. De même, dans les cas où l'expression de ces besoins est punie pour que l'individu ne puisse pas être aimé s'il exprime ce qu'il est, il finira par trouver des moyens de le remplacer, mais le blocage de ce qu'il veut réellement engendrera une surenchère. niveau d'angoisse.

Une telle douleur psychologique devrait être exprimée . Cependant, cette douleur et cette souffrance tendent à être réprimées et séparées de notre conscience, avec laquelle elle est peu à peu stockée dans notre inconscient. Cette répression accumulée en fonction des besoins essentiels est refusée, ce qui se traduit par une forte augmentation de la tension corporelle pouvant générer des difficultés névrotiques. Par exemple, il peut y avoir une peur de l'intimité, de la dépendance, du narcissisme, de l'anxiété ou de l'insécurité.


L’objectif de la thérapie primale ne serait autre que celui de reconnecter nos souffrances avec notre corps , afin que nous puissions revivre la douleur et la retravailler en l’exprimant. Ce que Janov appelle la réaction primordiale est recherché, une ré-expérimentation d'expériences aversives d'enfants tant mentalement que émotionnellement et physiquement.

  • Peut-être que ça vous intéresse: "Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience: qu'est-ce que c'est?"

Classifier la thérapie primale

La thérapie primitive de Janov peut être classé comme l'une des thérapies corporelles , sous-type de thérapie humaniste dont la fonction principale est basée sur l’utilisation du corps en tant qu’élément à analyser et permettant de traiter divers troubles et problèmes psychiques. Ainsi, dans l'ensemble des thérapies dites du corps, le corps lui-même est traité selon cette approche, s'éveillant ou se concentrant sur les diverses sensations perçues comme corporelles.

Bien que considéré humaniste, il est possible de détecter dans sa conception une forte influence du paradigme psychodynamique , considérant que l'objectif principal de cette thérapie est de reconnecter notre partie refoulée et inconsciente au corps, de manière à pouvoir extérioriser la douleur. On parle de répression de la douleur et de ré-expérimentation, ainsi que de la lutte contre les mécanismes de défense névrotiques. En fait, de nombreux efforts ont été déployés par la suite pour modifier et intégrer les avancées de différents courants tels que l’humaniste.

  • Article connexe: "Types de thérapies psychologiques"

Phases d'application

L'application de la thérapie primale ou du cri de Janov, dans sa version originale (des retouches ultérieures ont été réalisées, réduisant le temps requis), nécessite le suivi d'une série d'étapes que nous allons explorer ci-dessous.

La thérapie doit être effectuée dans une pièce capitonnée et de préférence insonorisée et on demande au patient de cesser temporairement son activité à différents niveaux pendant la durée du traitement.

1. entretien

Premièrement, il est nécessaire de déterminer si cette thérapie convient ou non au patient et à son problème, ni aux patients psychotiques ni aux lésions cérébrales.Il est également nécessaire de déterminer si le patient souffre de tout type de problème médical pouvant nécessiter un ajustement du traitement ou sa non application.

2. isolation

Avant de commencer le traitement, le sujet qui va le recevoir est prié de rester isolé, sans dormir et sans aucune action pour libérer l'angoisse et la tension la veille du traitement. Il s'agit de que le sujet perçoit et ne puisse échapper à l'angoisse , sans pouvoir le réprimer.

3. Thérapie individuelle

La thérapie primale commence par des séances individuelles, au cours desquelles le sujet doit être placé dans la position qui suppose une plus grande vulnérabilité pour lui, avec les extrémités étendues.

Une fois dans cette position, le patient doit parler de ce qu'il veut pendant que le thérapeute observe et sollicite les mécanismes de défense (mouvements, positions, babillage ...) que le premier manifeste, et tente de les empêcher d'agir pour exprimer et plongez dans les sensations émotionnelles et physiologiques qui cause ses sentiments refoulés.

Une fois que l'émotion est apparue, le thérapeute doit favoriser cette expression en indiquant divers exercices, tels que des respirations ou par l'expression en criant.

Il peut être nécessaire établir des périodes de repos entre les sessions ou bien le sujet est isolé pour affaiblir davantage ses défenses.

4. Thérapie de groupe

Après thérapie individuelle, il est possible d'effectuer plusieurs semaines de thérapie de groupe avec le même fonctionnement, sans qu'il y ait d'interaction entre les patients dans le processus.

Critique

La thérapie primitive de Janov n'a pas été largement accepté par la communauté scientifique . Sa focalisation sur les aspects douloureux refoulés a été critiquée, ignorant la présence éventuelle d'autres sensations pouvant être associées. De plus, le fait que le modèle initial ne prenne pas en compte l'effet du thérapeute en tant qu'élément transférentiel. Un autre élément critiqué est qu’il suppose une demande au niveau temps et effort qui peut être complexe à réaliser.

Il est également considéré que Il n'y a pas eu suffisamment d'études pour démontrer son efficacité. , ainsi que le fait que ses effets sont limités s’ils ne se produisent pas dans un contexte d’acceptation inconditionnelle et de travail thérapeutique au-delà de l’expression.

Références bibliographiques:

  • Amande, M.T .; Díaz, M. et Jiménez, G. (2012). Psychothérapies Manuel de préparation du CEDE PIR, 06. CEDE: Madrid.
  • Janov, A. (2009). Le cri primordial Edhasa.

Arthur Janov's Primal Therapy Official Trailer (2018) - An Associative Documentary (Novembre 2022).


Articles Connexes