yes, therapy helps!
Hypothalamus: définition, caractéristiques et fonctions

Hypothalamus: définition, caractéristiques et fonctions

Février 18, 2019

La partie la plus caractéristique du cerveau est sa surface pleine de plis et de crevasses, mais sous cette couche de cellules se trouvent de nombreuses autres structures cérébrales sans lesquelles nous ne pourrions ni penser ni nous adapter à l'environnement. Certains, comme le cervelet, sont plus ou moins connus parce qu’ils se distinguent et sont faciles à voir, mais d’autres sont beaucoup plus cachés, comme hypothalamus .

Bien sûr, le fait que l'hypothalamus soit petit et beaucoup plus discret que d'autres parties du cerveau ne nous donne pas une idée de son importance. Le rôle de l'hypothalamus dans notre survie est de la plus haute importance parce qu’il est notamment responsable de la coordination et de la communication de deux mondes apparemment indépendants: celui des neurones et celui des hormones qui naviguent dans notre sang.


Qu'est-ce que l'hypothalamus?

L'hypothalamus est, avec le thalamus, une des parties d'une structure du cerveau appelée le diencephalon , qui se trouve au centre du cerveau des êtres humains, au-dessous du cortex cérébral et au-dessus du tronc cérébral.

Son nom fait directement référence à la place qu'il occupe: "hypothalamus" signifie littéralement "sous le thalamus". En effet, si vous regardez le dessin d’une coupe sagittale du cerveau humain nous verrons que l'hypothalamus semble être le mont Thalamus, qui est assez volumineux .


Fonctions de cette partie du cerveau

L’hypothalamus est une des structures cérébrales jouant un rôle plus important dans la régulation de l'humeur , température corporelle, sommeil, impulsions sexuelles et faim et soif.

En raison de sa relation avec la régulation des émotions et des états physiologiques, l'hypothalamus est considéré comme faisant partie du système limbique, l'ensemble des parties du cerveau directement liées à la génération d'émotions. On peut dire que l'hypothalamus est responsable du démarrage et de la coordination d'une bonne partie des processus nous permettant de survivre et de nous adapter à des situations changeantes.

De plus, l'hypothalamus est situé près du tronc cérébral car il intervient dans les fonctions fondamentales qui garantissent notre survie et qui, par conséquent, sont effectuées involontairement, sans que nous nous en rendions compte. En plus de servir de pont entre le cerveau et le système endocrinien, coordonne tout ce qui se fait à travers le système nerveux autonome , c’est-à-dire celui qui envoie des ordres à certaines parties du corps pour qu’elles s’adaptent à chaque situation.


Parmi les processus responsables de la régulation de l'hypothalamus, citons:

  • Les niveaux de sommeil et le cycle circadien.
  • L'excitation sexuelle et le comportement qui y est associé.
  • Le niveau de faim.
  • Tension artérielle
  • Tension musculaire
  • La température du corps
  • Les niveaux d'énergie disponibles.

Un processus vital: l'homéostasie

L’hypothalamus reçoit constamment des informations de toutes les parties du corps et envoie des ordres en conséquence, car sa tâche est de ne rien faire de ce qui se passe à l'intérieur de l'organisme briser l'équilibre de la façon dont la globalité du corps devrait fonctionner . C'est pourquoi il fonctionne comme un médiateur de différentes parties du corps, qu'elles soient ou non en contact avec le cerveau. pour influencer les parties les plus éloignées, il permet aux hormones d'être libérées dans le sang qui, en quelques minutes, parvient à leur destination et déclenche le processus nécessaire.

Par exemple, si nous voyons quelque chose qui peut être potentiellement dangereux, l'hypothalamus veillera à ce que tout ce qui se passe dans l'organisme fonctionne de manière cohérente avec la volonté de réagir rapidement. Il ne laissera pas le cœur se mettre à battre rapidement sans que de nombreux autres organes n’agissent en conséquence: les muscles se contractent, la quantité d’énergie disponible dans le sang augmente, etc.

De même, si vous n'avez pas mangé d'hypothalamus depuis longtemps, les neurones du système limbique vont générer une dynamique qui fait apparaître la sensation de faim, tout en intervenant dans le processus de brûlage des graisses et des sucres disponibles dans le corps. Tout cela en même temps, pour qu'il y ait toujours un équilibre et que la propriété de l'homéostasie soit maintenue , c’est-à-dire la capacité de maintenir une stabilité dans le fonctionnement des choses.

L'hypothalamus et son lien avec l'hypophyse

Le fait que l'hypothalamus intervienne dans la régulation de nombreuses fonctions vitales signifie qu'il doit pouvoir envoyer des ordres qui atteignent des parties très différentes du corps. En outre, certains des effets à produire doivent être plus ou moins instantanés, alors que d'autres apparaissent en retard et restent plus actifs.

Comment l'hypothalamus peut-il couvrir toute cette gamme de responsabilités? Bien agissant comme une charnière entre le système nerveux et le système endocrinien . Comme l'hypothalamus est inséré dans un endroit bien communiqué du cerveau (il est très proche de son centre), sa connexion avec le reste du système nerveux est très facile, mais se connecte également avec le système endocrinien via une petite pituitaire , ou l'hypophyse.

L'hypophyse est située juste en dessous de l'hypothalamus et est très bien connectée à l'hypothalamus. est dédié à exécuter les ordres que cela se produit: fondamentalement, cela provoque la libération d'hormones. L'hypothalamus croise les données du système nerveux avec celles qui arrivent sur la quantité et le type d'hormones circulant dans le sang.

Lorsqu'il détecte un déséquilibre, l'hypophyse sécrète certaines hormones qui seront introduites dans le sang et altère le fonctionnement de certains organes ou provoque la sécrétion d'autres hormones par d'autres parties du corps. De cette manière, les processus biologiques nécessaires pour améliorer les chances de survie seront ajustés.

Comme l'hypothalamus a des effets à la fois dans le cerveau et dans de nombreuses autres parties du corps, ils réagissent à la présence d'hormones dans le sang , ses effets sont perceptibles en quelques millisecondes et en quelques minutes.


Chapitre 6 - 1ère Partie : Le système endocrinien - Cours de Biologie du DAEU-B (Février 2019).


Articles Connexes