yes, therapy helps!
Potomanie: symptômes, causes et traitement

Potomanie: symptômes, causes et traitement

Août 3, 2022

L'eau est essentielle pour le corps et pour être en bonne santé . Il a généralement été dit que nous devons être hydratés toute la journée pour faciliter le travail de notre corps et prévenir les problèmes tels que la constipation.

Cela signifie-t-il qu'il est sain de boire de grandes quantités d'eau chaque jour? Où est la limite entre sain et problématique? Les personnes qui ne se séparent pas de la bouteille d'eau ont-elles un problème? L'eau peut-elle être nocive pour notre corps?

De manière générale, il a toujours été recommandé d’ingérer 1 à 2 litres d’eau par jour pour le bon fonctionnement de l’organisme, bien que cette affirmation soit sujette à de multiples facteurs pouvant faire varier la quantité de consommation souhaitée: métabolisme, quantité de sport pratiqué, la période de l'année, le stade de la vie, la quantité de légumes et de fruits ingérés ... Dans cet article, nous allons parler de la potomanie (Aussi appelée polydipsie psychogène), quelles en sont les causes et le traitement.


  • Peut-être que ça vous intéresse: "Trichotillomanie: l'étrange obsession de se déchirer les cheveux"

Qu'est ce que la potomanie?

Potomanie, également connue sous le nom de polydipsie psychogène , est le désir de boire de grandes quantités de liquide, généralement de l’eau, à la suite d’un trouble mental ou organique.

C’est une modification qui se traduit par des actes compulsifs, et il n'est pas régi par la sensation physique de soif c'est-à-dire que la personne atteinte de ce syndrome boira de grandes quantités d'eau sans soif.

Au niveau nosologique, la potomanie il n'est inclus dans aucun système de classification des troubles psychiatriques , mais en raison de ses caractéristiques, il pourrait être inclus dans DSM 5 "Troubles de l'alimentation ou ingestion de nourriture non spécifiés" (APA, 2013). D'autres professionnels préconisent de l'inclure dans les troubles du contrôle des impulsions.


Les symptômes

La potomanie se caractérise par un apport liquidien compulsif , qui génère chez la personne une sensation de soulagement et de plaisir.

Symptômes prédominants caractéristiques de l'ingestion d'aliments qui provoquent un inconfort cliniquement significatif ou une détérioration de la société, du travail ou d'autres domaines importants du fonctionnement de la personne. Par exemple, ils ressentent une anxiété cliniquement significative s'ils ne peuvent pas accéder rapidement au liquide qui veulent boire. Le désir de boire un liquide régit la personne, qui ne peut mener une vie normale.

Dans les cas les plus graves, vous pouvez obtenir entre 8 et 15 litres d’eau par jour. Au moment où la personne consomme plus de 6 litres d’eau par jour, vous devriez consulter un médecin immédiatement, bien qu’apparemment il n’y ait aucun autre symptôme.

Une anxiété élevée coexiste quand ils n'ont pas accès au liquide qu'ils souhaitent ingérer, problèmes de sommeil, attaques de panique et maux de tête .


En revanche, la potomanie il est confondu dans de nombreuses occasions avec la dipsomanie . Ce dernier est la tendance irrésistible à abuser des boissons alcoolisées. Il fait référence à une forme d'apport impulsif, liée à des facteurs de stress externes, qui génère des comportements très mésadaptés.

Conséquences négatives dans l'organisme de la potomanie

Que peut-il arriver à notre corps si nous dépassons la consommation d’eau systématiquement et dans le temps? On sait que boire plus de 3 litres d’eau par jour cesse d’être bénéfique pour le corps, car peut modifier l'équilibre entre les fluides et les électrolytes .

Certains symptômes indiquant que notre corps est surhydraté sont:

  • Crampes musculaires, sensation de fatigue et fatigue (conséquence de la dilution du potassium et du sodium dans le sang).
  • Nausée et mal de tête .
  • Concentration réduite et perte d'agilité mentale (la faible concentration de sodium dans le sang affecte le fonctionnement du cerveau).
  • Somnolence et paralysie corporelle .
  • Dans des cas très extrêmes, le coma et la mort.

Causes psychologiques et organiques

Il faut souligner l'hypothalamus comme cause organique principale. L'une des fonctions de cette région du cerveau est d'avertir du manque de liquide dans l'organisme par le biais du signal de soif. Une altération de cette structure cérébrale pourrait générer des épisodes de potomanie. Une autre cause organique qui doit être prise en compte est diabète sucré .

Toutefois, selon les experts, ce syndrome est dû principalement à certaines maladies mentales, troubles délirants et troubles de l’alimentation. Parmi les causes, ils se démarquent :

1. Troubles psychotiques et démences

Des maladies telles que la schizophrénie, les troubles bipolaires ou la maladie d'Alzheimer peuvent influer sur son apparence.

2. Anorexie

Dans ces cas, la personne boit de grandes quantités de liquides dans le but d'être rassasié sans ingérer de calories , ou pour prendre du poids avant de passer un examen médical.

  • Article connexe: "Types d'anorexie (symptômes, causes et caractéristiques)"

3. Vigorexia et orthorexia

Leurs motivations seraient dans croyances déformées sur les avantages de la consommation de certains liquides.

4. médicaments

Nous devons également souligner l’utilisation de certains médicaments en tant que causes, telles que certains anti-inflammatoires, diurétiques et lithium , qui interfèrent avec la fonction du rein.

Traitement

Dans cette section, nous expliquerons le traitement psychologique de ce syndrome. Il convient de noter que dans les cas graves, le traitement psychologique doit être accompagné d'un traitement médical et / ou pharmacologique permettant de contrôler l'hypnoatrémie (faible taux de sodium).

Un des grands défis pour les psychologues en ce qui concerne le traitement de ce syndrome est que la personne n'est pas en mesure de contrôler le désir intense de boire de l'eau; elle ne suivra donc pas les directives et les recommandations indiquées pour réduire l'absorption de liquide. Dans les cas extrêmes, le clinicien peut être obligé de réduire la mobilité des patients à un domaine spécifique qui manque de sources de fluides.

Fondamentalement, le traitement de la polydipsie psychogène sera basé sur la restriction de l'apport hydrique accompagné par le thérapeute (Le patient devrait ingérer entre 1 et 1,5 litre d’eau toutes les 24 heures) ainsi que des techniques cognitivo-comportementales. Certaines d'entre elles sont:

  • Techniques pour réduire l'anxiété : relaxation musculaire, respiration contrôlée, respiration profonde, auto-instructions ...
  • Techniques permettant de réduire progressivement la consommation d’eau: buvez chaque jour, par petites gorgées, une certaine quantité d’eau limitée, portez une attention particulière à chaque gorgée d’eau ...
  • Techniques visant à Réorienter l'attention du patient lorsqu'il ressent le désir de boire de l'eau .
  • Économie de cartes: dans certains cas, ce système peut être mis en œuvre pour renforcer le comportement de contrôle de soi, comme par exemple chez les personnes atteintes de schizophrénie.
  • Restructuration cognitive dans les cas où les croyances sont faussées en ce qui concerne la consommation d'eau (par exemple, les mythes existants sur les avantages de boire de grandes quantités d'eau).

Mon enfant est-il diabétique ? Comment détecter le diabète ? Causes, symptômes (diabète de type 1) (Août 2022).


Articles Connexes