yes, therapy helps!
Le précariat: la nouvelle classe sociale de la jeunesse asservie

Le précariat: la nouvelle classe sociale de la jeunesse asservie

Décembre 7, 2021

Le précariat est un terme moderne conceptualisé par l'économiste Guy Standing en 2011, lorsque la crise économique mondiale s'était consolidée et aggravée dans les économies dites du «premier monde» ou développées telles que l'Espagne, la France ou même l'Allemagne, le moteur économique de l'Europe.

D'une certaine manière, le précariat constitue une nouvelle classe émergente, un nouveau phénomène de masse qui nécessite, selon les experts, une attention urgente pour pouvoir résoudre les crises potentielles des décennies à venir. Ce n’est plus seulement une question de besoins économiques des individus, mais la complexité viendra de ne peut pas garantir le minimum social .


  • Article connexe: "La pauvreté affecte le développement du cerveau des enfants"

Qu'est-ce qui est précaire exactement?

Textuellement, la précarité est un hybride entre les concepts de précarité et le prolétariat , étant donné qu’il s’agit d’une classe ouvrière de classe moyenne ou inférieure, dont les aspirations économiques vont de pair avec sa capacité à trouver du travail et vivent dans l’instabilité qui génère actuellement le marché du travail.

Précaire pour les raisons suivantes: cette nouvelle classe est confrontée insécurité d'emploi sans précédent , à une volatilité du marché du travail et à l’absence de définition et de classification d’une identité spécifique en tant que classe ouvrière.


  • Article connexe "Burnout (syndrome de brûlure): comment le détecter et agir"

Causes ayant donné lieu au phénomène

Certains économistes experts et analystes politiques, tels que le type mentionné, Standing, père de la définition, le célèbre docteur en économie Santiago Niño Becerra ou le professeur José María Gay de Liébana, entre autres, renvoient directement au système capitaliste en général, et le système de mondialisation en particulier .

Dans un certain sens, le précaire est même inférieur aux pauvres qui travaillent de nombreuses heures et la relation travail / salaire est asymétrique, car dans certains cas, elle n’applique pas les montants prévus par la loi, comme dans le cas suivant: des boursiers ou des travailleurs qui doivent accomplir plusieurs tâches et qui n’atteignent même pas le minimum pour payer leur vie.


La mondialisation a provoqué la propagation de cette nouvelle classe sociale à travers le monde, en raison de sa politique économique asymétrique, de ses conditions de travail extrêmement pénibles dans certains cas. et sa politique de libre circulation des personnes ; Les migrations sont un autre mécanisme permettant de perpétuer le précariat.

  • Peut-être êtes-vous intéressé par: "La dépendance au travail, liée aux troubles psychiatriques"

Les 3 types de precariado

Au sein de ce phénomène inquiétant, il existe différents types de classification en fonction de la nature de la situation précaire . Ils sont les suivants.

1. Jeunes immigrés

Ce groupe répond à cette génération de jeunes qui ont dû émigrer de leur pays d'origine en raison du manque de garanties sociales telles que la santé publique, l'éducation et, bien sûr, le manque d'offres d'emploi. Le problème est que le pays de destination a la même complexité.

2. Jeunes diplômés universitaires

Dans ce cas, la situation est encore plus grave. Ici, les générations les plus préparées de l’histoire ont une éducation et des connaissances qui surpassent ou surpassent les besoins du marché du travail. Autrement dit, ils deviennent si excellents dans leurs capacités, que sont exclus de l'offre professionnelle . Dans ce contexte, sa réaction sur le lieu du travail peut être une grande frustration ou, à l’autre extrême, un sentiment de résignation que Bertrand Regader a qualifié de «syndrome de l’esclave satisfait».

3. Les aînés

C’est sûrement le cas le plus urgent à assister. Les personnes âgées sont les personnes âgées de 40 à 55 ans qui ont séjourné hors du marché du travail en ne répondant pas aux exigences de l'économie moderne (technologies, déplacements).

Qu'est-ce que ces groupes ont en commun?

Comme nous l'avons déjà signalé, le précariat est un groupe socio-économique caractérisé par des caractéristiques distinctives: instabilité du travail (ils ne parviennent pas à avoir des contrats à durée déterminée), la rémunération de leur travail est dépourvue de garanties sociales dans la plupart des cas) et sont également privés de certains privilèges civils tels que les vacances payées ou les jours de congé dont bénéficie le reste de la société.

Contrairement à la classe ouvrière typique de l'ère de la révolution industrielle, la précarité a encore moins de sécurité pour trouver du travail, et les domaines dans lesquels ils peuvent travailler sont tellement instables qu’en quelques années, leurs compétences pourraient être insuffisantes pour le travail qu’ils occupaient.

Le revenu universel comme solution possible et unique

Lors de différentes réunions de cercles économiques, de forums mondiaux de développement et d’autres événements sociopolitiques, tous les gouvernements nationaux ont admis ne pas savoir comment faire face au prochain défi du XXIe siècle. La population mondiale augmente, la force humaine devient indispensable et les ressources sont rares .

Et c’est à ce stade que les politiciens se heurtent à un mur souvent insurmontable pour s’attaquer au problème, c’est-à-dire convaincre les entités financières et commerciales de la nécessité de modifier le modèle des systèmes de production.

La mondialisation répond au capitalisme, nourri dans le même temps par une idéologie néolibérale qui favorise une concurrence féroce au niveau national, tant dans le domaine strictement professionnel que personnel. Cela se traduit par des salaires plus bas , une plus grande durabilité dans la journée de travail et une transformation constante du marché du travail, ce qui implique une mise à jour constante (et cela n’est pas toujours possible) du travailleur.

En ce sens, Standing, l'auteur du livre Le précariat, une nouvelle classe sociale, visualise un avenir violent et obscur pour ce phénomène, en faisant appel à une solution unique: le revenu de base universel en tant que nouveau droit fondamental pouvant garantir un revenu monétaire minimum aux personnes qui s’identifient au sein de ce groupe socio-économique.


Mélenchon: les emplois d'avenir, "nouvelle forme de précariat" (Décembre 2021).


Articles Connexes