yes, therapy helps!
La psychosténie: de quoi s'agit-il et à quels troubles est-elle associée?

La psychosténie: de quoi s'agit-il et à quels troubles est-elle associée?

Juin 13, 2021

Il existe dans le domaine de la psychologie des concepts qui existent pratiquement depuis le début. Bien qu'ils ne soient pas actuellement utilisés de la même manière, ils peuvent néanmoins être utilisés pour évaluer et identifier une série de modifications ou de troubles psychologiques.

L'un d'eux est la psychasthénie, actuellement conçue comme un trait de personnalité . Ceux qui présentent cette fonctionnalité peuvent connaître des niveaux d'anxiété élevés, des obsessions et même des épisodes de dépersonnalisation.

  • Peut-être que cela vous intéresse: "Types de troubles anxieux et leurs caractéristiques"

Qu'est-ce que la psychasthénie?

Bien que la conception de cela ait beaucoup changé au cours des années, la psychasthénie est considérée comme une altération de la tension psychologique ou mentale caractérisée par présenter des symptômes associés à des phobies, obsessions, compulsions ou troubles anxieux .


Ce terme a été décrit pour la première fois en 1903 par le psychologue et neurologue Pierre Janet, qui a développé un tableau clinique comprenant les différentes variétés de phobies, les angoisses et les obsessions caractéristiques de leurs symptômes.

Malgré cela, la psychasthénie n’est pas considérée à l’heure actuelle comme un trouble ou un diagnostic clinique, elle continue à figurer comme un facteur plus de personnalité dans les échelles cliniques d'évaluation du MMPI , un test d'évaluation utilisé pour détecter les altérations de la personnalité et du comportement.

En ce sens, en tant que trait de personnalité, la psychasthénie se distingue en provoquant un manque de contrôle de la pensée consciente et de la mémoire , ce qui se traduit par des pensées et un langage dispersés ou par une tendance à oublier ce dont on parlait.


Ce discours désintégré C'est le résultat de quelques processus de pensée ordonnés , qui se manifestent par des phrases peu cohérentes et généralement incompréhensibles pour ceux qui l’écoutent. En outre, la personne présentant des caractéristiques psychasthéniques a tendance à manifester des peurs intenses et irrationnelles liées à ses difficultés d’attention et de concentration. Ainsi que des images sérieuses de stress et d'anxiété.

Tous ces symptômes font comprendre la psychasthénie comme un effondrement des tensions psychologiques, qui peuvent devenir permanentes, dégénératives et, selon certains théoriciens, héréditaires.

Quels symptômes présente-t-il?

Bien qu'elle ne soit pas considérée comme un trouble ou un trouble psychologique avec une étiquette de diagnostic spécifique, la psychasthénie se caractérise par la présentation d'une série de signes chez les personnes chez qui elle survient.

Ces symptômes caractérisent la personnalité de la personne, ce qui il est défini comme étant de nature anxieuse et présenté avec une symptomatologie phobique, obsessionnelle ou compulsive entre autres. La gravité de ce tableau clinique peut varier selon les personnes qui le présentent. Cependant, cette symptomatologie est généralement assez intense et va jusqu'à interférer dans la vie quotidienne de la personne et dans son bien-être.


Ensuite, nous décrirons les principales caractéristiques ou symptômes de la personnalité psychasthénique.

1. anxiété

Traditionnellement, il a été déterminé que l’anxiété est le principal symptôme de la psychasthénie, qui provoque et génère le reste de la symptomatologie anxieuse qui la caractérise. Les personnes atteintes de psychosténie ont tendance à manifester des états d'anxiété et de tension constamment élevé, ce qui conduit à la nervosité et à l'angoisse de manière habituelle.

2. Phobies

Les phobies consistent en une série de troubles ou de troubles mentaux caractérisés par le fait de causer à la personne sensations de peur et peur disproportionnée et irrationnelle avant l'apparition de certains stimuli, objets ou situations spécifiques.

Cette variété de troubles de la peur génère des symptômes d’anxiété cliniquement significatifs tant que la personne est confrontée à un stimulus considéré comme phobique, ce qui la pousse à adopter toutes sortes de comportements pour éviter ou fuir la situation redoutée.

3. tics nerveux

En raison du degré élevé de tension qui cause la psychosténie, il est très possible que la personne soit exposée à une série de tics et de mouvements brusques et incontrôlables appelés tics. Ces réactions musculaires se distinguent par le fait qu’elles sont convulsives, soudaines et exagérées. .

4. Obsessions

Les obsessions sont généralement définies comme une série de changements d'humeur causés par le développement d'idées et de pensées fixes et récurrentes dans l'esprit de la personne.

Ces pensées obsessionnelles sont généralement associées à une idée spécifique qui apparaît de manière récurrente, suscitant de vives inquiétudes, de hauts niveaux d'anxiété et d'anxiété.

5. Compulsions

Associés à des idées ou à des pensées obsessionnelles, nous trouvons des compulsions. Ce concept fait référence à le besoin ressenti par la personne d'adopter des comportements répétitifs .

Ces comportements ont pour objectif de diminuer les réactions d'anxiété provoquées par des idées et des pensées obsessionnelles. Bien que les réactions obsessionnelles-compulsives forment un tableau clinique spécifique du TOC, elles apparaissent dans la psychosténie comme faisant partie de la symptomatologie de celui-ci.

  • Vous êtes peut-être intéressé par: "Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): de quoi s'agit-il et comment se manifeste-t-il?"

6. Dépersonnalisation

Le dernier de ces symptômes est la dépersonnalisation. La dépersonnalisation consiste en un trouble par lequel la personne fait l'expérience une altération de la perception d'elle-même dans lequel il sent que son esprit est détaché de son corps et qu'il peut le percevoir de l'extérieur en tant qu'observateur.

Concept selon le MMPI

Comme mentionné ci-dessus, bien que la psychosténie ne soit plus considérée comme une maladie ou un trouble mental en tant que tel, le MMPI continue de le collecter comme altération pathologique de la personnalité très proche du trouble obsessionnel-compulsif.

En outre, le manuel de l'utilisateur MMPI ajoute que ces personnes ont également tendance à éprouver des sentiments de culpabilité extrêmes et anormaux, problèmes de concentration pathologiques ou tendance à l'autocritique.

Bien que cela ne puisse pas être considéré comme une étiquette diagnostique, cette sous-échelle facilite l'identification des traits de personnalité dans lesquels prévalent le manque de contrôle de la pensée consciente, les altérations de la mémoire et la tendance à l'anxiété et à la pensée obsessionnelle.


Fergie - L.A.LOVE (la la) ft. YG (Official Music Video) (Juin 2021).


Articles Connexes