yes, therapy helps!
Les 10 poèmes les plus inspirants de Garcilaso de la Vega

Les 10 poèmes les plus inspirants de Garcilaso de la Vega

Février 28, 2021

Garcilaso de la Vega est connu pour être l'un des poètes les plus importants , considéré comme l'un des plus grands interprètes des paroles du siècle d'or et l'un des plus grands écrivains de l'histoire.

Écrivain et militaire d’origine tolédane, né probablement en 1501 (bien que d’autres soient encore incertaines l’année de sa naissance, pourrait aussi être né en 1498) et décédé en 1536, il est connu pour être le pionnier de l’introduction de la poésie de la Renaissance et Hendecasyllabic (de onze syllabes) dans notre pays ainsi que pour employer dans leurs œuvres un ton intime, musical et émotionnellement expressif qui tend à éviter le pomponnement typique des époques antérieures.


Malgré sa grande importance, le travail de cet auteur était relativement court et ne serait publié que des années après sa mort: il consistait en une quarantaine de sonnets, trois éclogues, une épître, deux élégies et cinq chansons. Ils sont tous d'une grande beauté et sont l'un des thèmes principaux de l'amour. Afin de pouvoir admirer son travail, nous allons exposer tout au long de cet article quelques-uns des poèmes les plus connus de Garcilaso de la Vega .

  • Article connexe: "Les 15 meilleurs courts poèmes (d'auteurs célèbres et anonymes)"

Une courte sélection de poèmes de Garcilaso de la Vega

Nous proposons ici une série d'exemples de la poésie de Garcilaso de la Vega, qui font tous partie de leurs sonnets et se concentrent principalement sur des aspects tels que l'amour et la mélancolie. Sa principale source d’inspiration était probablement ses sentiments envers Isabel Freyre. , qui deviendrait son amour platonique et qui vivait son mariage avec un autre homme puis sa mort (quelque chose qui explique le désespoir et la mélancolie qui expriment une grande partie du travail de l'auteur), ainsi que l'amitié.


1. Sonnet 1

Quand je m'arrête pour contempler mon état et voir les pas que j'ai faits, je constate, d'après ce que j'ai perdu, que le plus grand mal aurait pu venir;

mais quand il a été oublié sur la route, je ne sais pas pourquoi je suis venu si mal; Je sais que j'ai terminé et j'ai de plus en plus envie de voir mes soins finir avec moi.

Je finirai, je me suis donné sans art à quelqu'un qui saura me perdre et me finira s'il le veut, et il saura toujours quoi faire; que ma volonté peut me tuer, sa volonté, qui n'est pas tellement de ma part, être capable, que va-t-il faire sinon la pirater?

Ce premier sonnet se réfère à l’observation de notre passé, à regarder en arrière et à évaluer ce qui a été accompli dans la vie et d’où il vient, ainsi que la tristesse générée par un amour non partagé .

  • Peut-être que ça vous intéresse: "23 poèmes de Pablo Neruda qui vont vous fasciner"

2. Sonnet V

Ton geste est écrit dans mon âme, et combien j'écris de toi je le souhaite; tu l'as seulement écrit, je l'ai lu si seul, que même de toi je le garde.


En cela je suis et je serai toujours mis; que bien que cela ne tienne pas en moi ce que je vois en toi, de tant bien ce que je ne comprends pas je crois, prenant déjà la foi par budget.

Je ne suis pas né mais aimer; mon âme t'a coupé à ta mesure; par habitude de l'âme je t'aime.

Quand j'avoue que je dois le faire; pour toi je suis né, pour toi j'ai la vie, pour toi je dois mourir, et pour toi je meurs.

Ce cinquième sonnet de Garcilaso nous exprime vos sentiments et vos sentiments lorsque vous voyez la personne que vous aimez , l’énergie et le désir d’être avec elle qui le génère et le souvenir de chacun de ses gestes.

3. Sonnet XXVI

Les fondements de ma vie fatiguée reposaient sur le sol. Oh comme c'est bon, ça se termine en une journée! Oh, combien d'espoirs le vent porte-t-il?

Oh, que ma pensée est oisive quand elle traite du bien de mon truc! Pour mon espoir, comme pour le gaspiller, mille fois mon tourment me punit.

Plus je me rends, l’autre, je résiste avec une telle fureur, avec une nouvelle force, qu’une monture surmontée se briserait.

C'est le désir qui me pousse, vouloir voir un jour qui il vaudrait mieux ne jamais avoir vu.

Dans ce sonnet, nous remarquons la douleur provoquée par un amour qui n’a pas été et ne peut plus être ainsi que la souffrance que l’auteur génère à la mort de son amour platonique, Isabel Freyre.

4. Sonnet XXXVIII

Je suis encore dans les larmes, respirant toujours l'air avec des soupirs, et ça me fait plus mal de ne pas oser vous dire que je suis arrivé pour vous dans un tel état;

qu'en me voyant et en ayant suivi le sentier étroit qui vous a suivi, si je veux retourner fuir, je me suis évanoui en voyant ce que j'ai laissé derrière moi;

et si je veux gravir le plus haut sommet, à chaque pas, j’ai la chance de voir des exemples tristes de ceux qui sont tombés; par-dessus tout, il me manque déjà le feu d'espoir avec lequel je marchais dans la région sombre de votre oubli.

Dans ce poème, Garcilaso parle de un problème qui continue chez beaucoup de gens aujourd'hui: la lutte entre aimer et vouloir cesser d'aimer quelqu'un qui ne nous appartient pas.

5. Sonnet XXVIII

Boscan, vous êtes vengé, avec ma diminution, de ma rigueur passée et de la dureté avec laquelle vous reprochez la tendresse de votre cœur tendre.

Agora me punissait tous les jours pour une telle sauvagerie et une telle maladresse: mais c'est dans le temps que, de ma bassesse, je pourrais très bien courir et me punir.

Sachez que dans mon âge parfait et armé, les yeux ouverts, je me suis rendu à l'enfant que vous connaissez, aveugle et nu.

D'un si beau feu consumé, ce n'était jamais un coeur: si je le demande, je suis le repos, au reste je suis muet.

Dans ce poème, l'auteur se réfère au fait d'avoir reproché à un ami quelque chose que le même auteur fait actuellement: se laisser emporter par passion et amour envers quelqu'un.

6. Sonnet XXIX

La mer passa Leandro le fougueux, dans un feu aimant tout brûlant, tendit le vent et se déchaîna sur l'eau avec un élan de colère.

Vaincu par le travail acharné, opposant les vagues où il ne pouvait pas, et plus du bien qu’il avait perdu à mourir que de sa propre vie troublée, comme il le pouvait, il renforça sa voix fatiguée.

et il a parlé ainsi, mais jamais sa voix n’a été entendue: "Vagues, ne me pardonne pas et meurs, laisse-moi y aller, et ta fureur a transformé cela en ma vie".

L'auteur fait référence au mythe grec de Leandro et Hero , dans lequel deux jeunes amoureux qui vivaient chacun du côté du détroit des Dardanelles ou d’Hellespont et séparés par l’opposition de leurs familles se rencontraient tous les soirs, laissant à Hero une lumière allumée dans la tour où il habitait afin que Leandro puisse traverser Je nage dans le détroit pour être ensemble. Une nuit, le vent éteignit la lumière qui guidait Leandro, se perdit et se noya et se suicida en apprenant le bout de sa bien-aimée.

7. Sonnet XXXI

Dans mon âme est né de moi un doux amour, et de mon sentiment si approuvé sa naissance était celle d'un seul fils désiré;

mais après sa naissance, il a complètement ravagé cette pensée aimante; dans la rigueur et dans le tourment, les premiers délices sont revenus.

Petit fils brutal, qui donne vie au père et tue l'eau, pourquoi penses-tu si insatisfait de celui que tu es né?

Oh, crainte jalouse! À qui ressemble-tu? Même l'invidia, ta propre mère féroce, a peur de voir le monstre qu'elle a mis au monde.

Garcilaso parle de jalousie ici et comment ils sont capables de transformer et de détruire l’amour même qui a permis leur naissance.

8. Sonnet XXIII

Autant que rose et lis sont montrés la couleur dans votre geste, et que votre regard ardent, honnête, avec la lumière claire tempête sereine;

et tandis que les cheveux, qui dans la veine d'or ont été choisis, avec un vol rapide à travers le magnifique cou blanc, debout, le vent bouge, disperse et désordonne:

Prenez votre fruit joyeux du printemps avant que le temps agité recouvre le beau sommet de neige.

La rose fanera le vent glacial, tout changera l'âge de lumière pour ne pas changer d'habitude.

La poésie évoquée ici nous parle de la beauté de la jeunesse et nous invite à saisir le moment. avant que le temps passe et que cette jeunesse finisse par disparaître .

9. Sonnet IV

Pendant quelque temps, mon espoir monte, plus fatigué de m'être levé, il retombe, ce qui me laisse, à mon degré, libre de faire de la place à la méfiance.

Qui subira un changement aussi dur du bien au mal? Ô cœur fatigué, efforce-toi dans la misère de ton état, qu'après la fortune, il y ait généralement de la bonanza!

Je m'engage par la force des armes à casser une colline qu’une autre ne brise pas, de mille inconvénients très épais;

la mort, l'emprisonnement ne peuvent pas, ni les grossesses, s'éloigner d'aller vous voir comme vous voulez, esprit nu ou homme en chair et en os.

Ce sonnet est l'un des rares dans lequel il n'y a aucune référence à la figure de la bien-aimée. Dans ce cas, Garcilaso nous raconte son séjour en prison, à Tolosa , après avoir assisté au mariage de son neveu. Ce mariage n'a pas eu la permission de l'empereur Carlos I, envoyant celui-ci pour emprisonner le poète et le militaire.

10. Sonnet VIII

De ce bon et excellent spectacle naissent des esprits brillants et vivants, et reçus par mes yeux, ils me conduisent là où le mal se fait sentir.

Entrer dans la route facilement, avec la mienne, chaleur si émue, sors de moi comme perdu, appelé de ce bien qui est présent.

Absent, en souvenir je l’imagine; mes esprits, pensant qu'ils le voient, bougent et s'éclairent sans mesure;

mais ne trouvant pas le chemin facile, que leur fondant, éclatant, il n'y a pas moyen de sortir.

Dans ce sonnet, on nous présente une situation dans laquelle l'auteur et l'aimé se regardent dans les yeux, établir un acte de communication profonde et même spirituelle . Nous observons les sensations générées par le regard de la personne aimée, ainsi que la mélancolie qui provoque sa mémoire.

Références bibliographiques:

  • Morros, B. (ed.). (2007). Garcilaso de la Vega: Travail poétique et textes en prose. Critique éditorial

TU APPRENDRAS - William Shakespeare (poème audio) (Février 2021).


Articles Connexes