yes, therapy helps!
Les 4 types d'homophobie et comment les reconnaître

Les 4 types d'homophobie et comment les reconnaître

Septembre 11, 2022

L'existence de différents types d'homophobie Cela nous montre que ce type de discrimination fondée sur l'orientation sexuelle n'est pas une chose facile à isoler et à détecter en fonction de comportements stéréotypés et répétitifs, mais qu'elle peut être adaptée à n'importe quel contexte, aussi changeant soit-il. Les temps évoluent et les formes d'homophobie aussi.

Cependant, cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas établir de catégories pour mieux comprendre ce type de discrimination et la manière dont elle est présentée.

  • Article connexe: "Comment arrêter d'être homophobe et accepter la différence"

Les principaux types d'homophobie

La discrimination peut prendre de nombreuses formes différentes. Cela est vrai, entre autres choses, parce que lorsque vous faites de la discrimination, vous essayez également de le faire d’une manière qui cadre bien avec les cadres mentaux qui établissent ce qui est politiquement correct et ce qui ne l’est pas. Il peut être possible dans un certain cercle social de criminaliser un groupe en raison de son essence par exemple, mais dans d'autres cas, il sera nécessaire d'attribuer cette criminalisation non pas à ce que sont ces minorités, mais à ce qu'elles sont censées faire, par exemple.


Dans le cas de discrimination à l'égard de personnes homosexuelles, cela se traduit par l'existence de différents types d'homophobie

Types d'homophobie en fonction de leur milieu de transmission

Considérant la manière dont l'homophobie est transmise et perpétuée, on peut trouver les deux catégories suivantes.

Homophobie culturelle

Ce type de discrimination envers les homosexuels est basé sur des lois non écrites qui sont transmises de génération en génération. par transmission orale et imitation de comportements . La plupart des expressions d'homophobie ont à voir avec cette catégorie.

Homophobie institutionnelle

Il s'agit du type d'homophobie lié aux normes formalisées et présent dans les réglementations de organismes publics et privés . Par exemple, dans les lois qui criminalisent les actes liés à l'homosexualité ou les règlements de la société qui justifient le renvoi de personnes homosexuelles.


Sont également inclus dans cette catégorie des échantillons d’homophobie promus par certains groupes religieux, même ceux qui n’ont pas d’organisation bien définie ou qui n’ont pas de textes sacrés, bien que dans ce cas ce serait un phénomène à mi-chemin entre l’homophobie culturelle et l'institutionnel

Selon votre degré d'expression

Le peut également être divisé en fonction de son degré d’expression ou, au contraire, il reste latent .

Homophobie cognitive

Ce type d'homophobie fait référence aux croyances qui font partie du système cognitif des individus et qui présentent l'homosexualité comme quelque chose de négatif, généralement lié à: notions vagues de ce qui est "le non naturel" et le "dégénéré" . Ainsi, il repose sur des stéréotypes et des associations entre des concepts liés à l'homosexualité qui sont à la fois associés à un rejet, voire à un dégoût.


Par exemple, la prédisposition de certaines personnes à rejeter leurs enfants si elles se rendent compte qu'elles sont homosexuelles est un signe d'homophobie cognitive.

Homophobie comportementale

Ce concept fait référence aux expressions objectives de l'homophobie par des parties d'individus qui ils ne se cachent derrière aucune règle discriminatoire envers les homosexuels parce qu'ils sont .

Par exemple, ceux qui organisent des manifestations pour priver de droits ceux qui ont une orientation sexuelle autre que l'hétérosexualité, qui agressent physiquement les homosexuels parce qu'ils sont homosexuels, qui empêchent les gens de se croire homosexuels ... les formes que l'homophobie peut adopter les comportements sont pratiquement infinis, aussi variés que le comportement humain.

  • Peut-être êtes-vous intéressé par: "L'intimidation pour homophobie: ses effets néfastes sur la société et l'éducation"

Discrimination apparemment bien intentionnée

Il existe des variantes de l'homophobie comportementale qui n'apparaissent pas directement dans un cadre mental de confrontation, mais de tolérance. Dans ces cas, l'homosexualité est "tolérée" (ce qui implique qu'il y a déjà quelque chose qui cause déjà un malaise), tant qu'elle n'est pas exprimée de manière très visible.

Dans tous les cas, dans la pratique, on suppose que les personnes ayant une orientation sexuelle qui n'appartiennent pas à l'hétérosexualité ont moins de droits que les hétérosexuels, ou que cette absence de droits est justifiée sous la nécessité de ne pas l'étendre à d'autres membres de la population (en supposant une fois de plus qu’il est mauvais, sinon il ne serait pas nécessaire de prendre des mesures pour empêcher sa propagation).


Conclusion: il y a beaucoup à remettre en question

Des siècles d'homophobie ont laissé une marque culturelle profondément enracinée dans notre façon d'agir et de penser. Par conséquent, il est important de se demander si certains comportements et croyances que nous croyons inoffensifs ne constituent pas vraiment un fondement de l'homophobie.

Parfois, les actions et les attitudes discriminatoires passent inaperçues parce que depuis notre enfance, nous avons appris à les voir comme quelque chose de normal , et de voir leur remise en question comme un moyen de perdre le ton ou une façon de penser ridicule. C'est une négligence intellectuelle qui se traduit par des souffrances et des victimes, car même si nous n'avons pas à participer directement au harcèlement des homosexuels, nous participons à la perpétuation d'un cadre culturel qui légitime ces actions.



Les différents types de lesbienne (Septembre 2022).


Articles Connexes