yes, therapy helps!
Les 5 différences entre psychose et schizophrénie

Les 5 différences entre psychose et schizophrénie

Décembre 9, 2021

Symptômes de psychose, tels que ceux qui se produisent dans la schizophrénie , ils attirent particulièrement l’attention sur le large éventail de troubles mentaux: les hallucinations ou les délires correspondent parfaitement à l’idée de psychopathologie que beaucoup de gens ont.

Les termes "psychose" et "schizophrénie" sont souvent utilisés de manière interchangeable. Cependant, il existe des différences conceptuelles claires entre eux ; Dans cet article, nous verrons ce qu’ils sont et clarifierons leur relation.

  • Article connexe: "Les 6 types de schizophrénie et leurs caractéristiques associées"

Qu'est-ce que la psychose?

Il est connu comme "psychose" une une série de symptômes liés à la perte de contact avec la réalité . Il est fréquemment associé à des troubles de la pensée et du comportement, notamment verbaux, qui entraînent des altérations dans de nombreux domaines du fonctionnement.


Le terme a commencé à être utilisé en 1841 par le psychiatre allemand Karl Friedrich Canstatt. Il vient du latin et peut être traduit par "altération de l'âme" ou "de l'esprit". Inclus initialement la schizophrénie et le trouble bipolaire et a été utilisé en opposition au concept de "névrose" , ce qui est encore courant aujourd'hui.

Les expériences englobées dans le concept de psychose sont multiples et variées. Les hallucinations, les délires et la catatonie (état d'immobilité psychogène) sont trois des manifestations psychotiques les plus caractéristiques, mais elles ne se produisent pas toujours dans des contextes pathologiques; Par exemple, les hallucinations hypnagogiques, qui apparaissent parfois juste avant que nous nous endormions, sont formellement équivalentes à la psychose.


Les symptômes psychotiques peuvent avoir des causes très différentes . Comme dans la schizophrénie, le trouble bipolaire ou la démence, ils résultent généralement de la combinaison d'un stress psychosocial avec des altérations du cerveau ou d'une consommation excessive de certaines substances et drogues, notamment d'alcool et d'amphétamines.

Par ailleurs, les troubles psychotiques incluent la schizophrénie, le trouble de la personnalité schizotypique, les troubles schizoaffectifs, délirants, schizophréniformes, les troubles psychotiques brefs, la catatonie et la psychose induite par la maladie et la toxicomanie.

Définition de la schizophrénie

La schizophrénie c'est une altération qui fait partie du groupe des troubles psychotiques , étant le plus représentatif et connu parmi ceux-ci. Ses symptômes cardinaux sont de type psychotique, tels que la désorganisation de la pensée ou la présence de délires et d'hallucinations.


C’est un trouble qui cause souvent un déréglage social et favorise l'apparition de la dépression, de l'anxiété et de la toxicomanie . Dans de nombreux cas, il survient de manière chronique et est administré par des antipsychotiques très puissants, nécessitant une hospitalisation fréquente.

Les symptômes de la schizophrénie sont divisés en deux catégories: positif et négatif. . Les symptômes positifs sont liés à l'altération des fonctions mentales, telles que les hallucinations, tandis que les négatifs sont des déficits émotionnels, motivationnels ou sociaux, entre autres.

Le manuel DSM-IV divise la schizophrénie en cinq types: paranoïaque, désorganisé, catatonique, indifférencié et résiduel . Cette classification est faite sur la base des symptômes prédominants et de l'évolution de la maladie. Le DSM-5 a éliminé la distinction entre les sous-types de schizophrénie.

Pour diagnostiquer la schizophrénie, il est nécessaire d’avoir des idées délirantes, des hallucinations, un langage désorganisé, une catatonie ou des symptômes négatifs de façon continue pendant au moins six mois. De plus, ces symptômes doivent causer des difficultés personnelles, sociales ou liées au travail et ne peut pas être directement due à la maladie ou à l'utilisation de drogues ou de drogues .

Différences entre psychose et schizophrénie

En résumé, nous pouvons dire que "psychose" et "schizophrénie" sont deux concepts étroitement liés, mais que la schizophrénie est un trouble mental avec des critères de diagnostic spécifiques, d'autres raisons

Ci-dessous, vous trouverez 5 clés qui vous aideront différencier la psychose et la schizophrénie .

1. L'un comprend l'autre

La schizophrénie est un trouble à l'origine de multiples symptômes parmi lesquels se distinguent les psychotiques, bien qu'ils ne soient pas les seuls. Par exemple: L'anxiété et la dépression sont également très fréquentes dans le contexte de la schizophrénie.

D'autre part, la psychose englobe la schizophrénie si nous entendons le terme "psychose" comme équivalent à "trouble psychotique". Cela se produit généralement lorsque nous appelons ce groupe de modifications «psychoses».

2La psychose n'implique pas toujours la schizophrénie

Les expériences psychotiques sont relativement fréquentes dans certains contextes, telles que la consommation de substances hallucinogènes ou des lésions cérébrales dues à la démence. Ainsi, il n'est pas nécessaire de répondre aux critères de la schizophrénie pour pouvoir parler de l'existence d'une psychose, surtout s'il s'agit d'un épisode court.

  • Article connexe: "Épidémie psychotique: définition, causes, symptômes et traitement"

3. La présence de psychopathologie

Lorsqu'ils surviennent à la suite d'une schizophrénie ou d'autres modifications plus ou moins similaires, telles qu'une dépression psychotique ou un trouble schizo-affectif, les symptômes psychotiques sont considérés comme un indicateur clé de la psychopathologie. Dans les troubles affectifs ou la démence, les symptômes psychotiques sont associés à une augmentation de la gravité ou à la progression de l'altération.

Cependant, les symptômes psychotiques ils n'impliquent pas toujours une plus grande sévérité : les personnes chez qui on a diagnostiqué une schizophrénie paranoïde, caractérisée par des hallucinations et des idées délirantes, ont un meilleur pronostic que celles dans lesquelles prédominent les symptômes négatifs.

4. La durée des symptômes

La durée des manifestations psychotiques varie considérablement, allant d’épisodes de quelques secondes ou minutes induits par la consommation de drogues à la schizophrénie, qui exige que les symptômes soient maintenus pendant au moins 6 mois . Le trouble psychotique bref, d'une durée maximale d'un mois, se situe à un point intermédiaire.

5. La psychose a des causes multiples

Bien que les altérations cérébrales typiques de la schizophrénie puissent provoquer des expériences psychotiques, elles sont également peut être dû à d'autres causes psychologiques et biologiques . Ceux-ci incluent le stress et la fatigue intense, la dépression, les lésions cérébrales et la consommation de certaines substances.


Psychologie 34 ─ Les différentes psychoses (schizophrénie, paranoïa etc.) (Décembre 2021).


Articles Connexes