yes, therapy helps!
La métaphore des boîtes japonaises

La métaphore des boîtes japonaises "Himitsu-bako"

Juin 27, 2022

Le concept de ces boîtes à puzzle a vu le jour au début du 19e siècle dans la région de Hakone (Japon). , où ils ont été donnés comme souvenirs aux personnes qui ont visité les sources chaudes de la région. Son créateur était Ryugoro Okawa.

C'est un type de boîte qui ne peut être ouvert que par une série de mouvements très précis. Certaines boîtes ne doivent que glisser quelques pièces au bon endroit; d'autres exigent des mouvements millimétriques dans chacune de leurs pièces.

Vous pouvez regarder une vidéo sur ces boîtes ci-dessous:

Que sont les boîtes Himitsu-bako?

Cette semaine, l’équipe de l’Institut Mensalus explique l’importance de comprendre et de respecter "la différence" à travers la métaphore des boîtes Himitsu-Bako.


Quelle métaphore existe derrière la boîte de puzzle?

Pour commencer, chaque boîte est unique et, par conséquent, son mode d’ouverture est également unique. Comme nous l'avons mentionné, ils sont fabriqués avec différents niveaux de complexité. Pour cette raison, les modèles simples ne nécessitent que deux ou trois étapes pour les ouvrir, tandis que les modèles plus complexes nécessitent un minimum de mille mouvements.

Avec la résolution des conflits, quelque chose de similaire se produit. Chaque situation est unique, quelle que soit sa complexité, et nécessite une stratégie d’intervention unique.

Chaque jour, nous traitons des situations qui partagent des processus similaires. Lorsqu'il y a un apprentissage et une routine, les problèmes auxquels nous assistons et que nous résolvons ressemblent à de simples boîtes. Pourtant, chaque moment, chaque étape est exclusif. De même, tout au long de la vie, nous trouvons des boîtes complexes qui nécessitent du temps et de l’attention. La solution nécessite des mouvements plus élaborés et, bien sûr, de nombreux tests infructueux.


Tant dans le cas des boîtes simples que dans celles complexes, l'erreur d'essai est celle qui indique la pièce que nous devrons glisser. Les solutions coulent avec la pratique et prennent forme grâce à l'apprentissage et à la patience.

La métaphore des cases est-elle également applicable aux personnes?

Bien sûr. Chaque personne a des outils (ressources) uniques qui lui permettent de se connecter au monde, de se rapporter à soi-même et aux autres, de faire face à l'adversité, etc. Cet ensemble de compétences se reflète dans votre système de pensées et d’émotions. Chacun de nous, dans chaque situation, pensera, ressentira et agira de manière différente (il se comportera comme une boîte à casse-tête irremplaçable).

Que nous dit cette différence individuelle?

Comprendre que chaque personne est une boîte et fonctionne comme telle nous aide à comprendre qu’il n’existe pas de réalité unique ni de seule façon de regarder la vie, tout en nous rappelant l’importance de faire preuve d’empathie envers «la boîte» des autres.


Parfois, il est difficile de s'adapter au mode de fonctionnement de l'autre ...

Droit Et pas seulement à cause de la différence de points de vue, mais aussi à cause de la différence de rythmes vitaux. Par exemple, ce qui pour un est un moment de réflexion ou d’attente pour un autre peut être une perte de temps.

Suivant l'exemple des rythmes essentiels, le respect du travail d'équipe pour la "boîte des autres" est une question très importante à traiter. La métaphore des boîtes Himitsu-Bako est une manière très graphique d’expliquer que la stratégie d’intervention dépendra non seulement de l’objectif, mais aussi des personnes qui y participent et des synergies créées lors du travail.

Cela peut également être extrapolé à d'autres systèmes (par exemple, le contexte familial ou celui du couple). La différence de rythme dans la résolution de problèmes de la vie quotidienne peut devenir un problème sérieux. Lorsque cela se produit, la préservation d’un style de communication assuré est l’un des principaux défis.

En ce sens, quels aspects peuvent aider à respecter le rythme des autres?

Premièrement, évitez d’imposer notre rythme comme la seule structure valable. Des positions rigides découlent de discussions impliquant des stratégies de communication infructueuses telles que "l'escalade" (élever le ton et l'agressivité du discours afin de rechercher la reconnaissance) ou l'omission (silence et persistance sans partager son opinion).

Comprendre que l’autre agit à partir de sa propre façon d’interpréter la réalité révèle un monde (nouveaux points de vue) et complète notre vision, soit en renforçant, soit en soustrayant le pouvoir à nos constructions (ces mots qui façonnent notre discours et expliquer nos valeurs).

Lorsque la communication n'est pas efficace, comment la métaphore des cases peut-elle nous aider?

Si nous ne comprenons pas la boîte, nous pouvons à peine l’ouvrir (résoudre le casse-tête). Cette compréhension passe par la reconnaissance du besoin de l'autre, l'exposé de son besoin et l'analyse de la situation des deux points de vue.

Se souvenir de la métaphore des boîtes Himitsu-bako est une façon d'expliciter la différence qui caractérise chaque être humain et qui définit son essence (sa façon de penser, de ressentir et d'agir).

Accepter la différence nous rend plus flexibles et efficaces face à la résolution des conflits. De plus, cette acceptation facilite la connexion avec les autres et nous aide à profiter de l'attractivité de l'exclusivité de chaque "boîte".


Comparaisons et métaphores (Juin 2022).


Articles Connexes