yes, therapy helps!
Que signifie la couleur rose en psychologie?

Que signifie la couleur rose en psychologie?

Novembre 20, 2022

Dans la culture occidentale, la couleur rose est traditionnellement associée à la douceur, à la tendresse et au romantique. Mais d'où ça vient? Comme pour les autres couleurs, la couleur rose est étroitement liée aux valeurs et pratiques de notre culture, qui perpétuent des codes sociaux et des perceptions individuelles sur les objets du monde.

Ce qui précède a fait l’objet de recherches approfondies de la part de la psychologie des couleurs, générant ainsi différentes réponses sur les significations de la couleur rose , et de ses connotations ou effets en termes culturels. Nous verrons ci-dessous une brève description de ceci.

  • Article connexe: "Psychologie de la couleur: signification et curiosité des couleurs"

Psychologie du chromatique

Entre autres choses, la psychologie des couleurs nous a appris que Les stimuli chromatiques sont une partie active de notre développement . Ils se trouvent dans notre environnement et ne sont en outre pas des stimulants neutres: ils sont chargés de significations culturelles, tout en nous permettant d’évoquer des sensations, des perceptions, des pensées, des idées, des jugements, des attitudes, etc. C'est-à-dire qu'ils génèrent des effets au niveau psychologique.


Ils peuvent même nous prédisposer à agir, par exemple, si nous trouvons un signal rouge, il est probable que nos alarmes se déclenchent automatiquement dans le système nerveux et nous nous préparerons à fuir avant d'éventuels dommages. Ou, sans nécessairement en être conscient, les couleurs peuvent influencer l'agrégat que nous ressentons envers certains objets , ce qui a finalement des conséquences sur notre approche.

En effet, en percevant les couleurs, nous activons certaines impressions sur des objets, c'est-à-dire que nous pouvons conditionner notre perception de ce qui nous entoure. Ce qui précède est dû aux significations symboliques que nous avons données au fil du temps.


Par exemple, lors de l’association des couleurs à des phénomènes et éléments naturels, mais également à travers leur association à des variables culturelles. Goethe a déjà dit que les couleurs, qui sont finalement des codages sensoriels de la décomposition de la lumière naturelle, produisent un effet individuel toujours lié à la sphère morale. Donc, les couleurs portent des codes sociaux et ils permettent d’établir des taxonomies et des positions individuelles en lien permanent avec les normes sociales.

En particulier, la couleur rose est obtenue à partir du mélange de rouge et de blanc et son nom en espagnol vient des variétés de roses qui ont prospéré dans de nombreuses régions du monde. Ce mot vient du latin et du grec, qui ont été utilisés pour nommer la même fleur, et viennent à leur tour d'une racine proto-indo-européenne signifiant "aubépine".


  • Peut-être que cela vous intéresse: "Que signifie la couleur rouge en psychologie?"

Signification de la couleur rose en psychologie

Selon les recherches d’Eva Heller (2004), pionnière dans les études sur la psychologie des couleurs, le rose augmente votre indice de préférence en fonction de l'âge des personnes . Étant une couleur jeune, il est généralement apprécié par les personnes âgées.

De même, il a tendance à susciter des sentiments positifs liés à la gentillesse, à la délicatesse, à la douceur, ainsi qu’à l’enfance et à la rêverie. Cependant, cela génère un sens ambivalent, car Il est également lié à "le ringard", ce qui peut provoquer le rejet de plusieurs personnes .

Ce qui précède devient plus complexe lorsque la rose est mélangée à d'autres couleurs. Par exemple, à côté de blanc peut représenter l'innocence; et à côté de noir et violet peut plus se rapporter à l'érotisme et la séduction. Aussi, quand mélangé avec le noir peut être associé aux tensions entre le délicat et le rugueux, la sensibilité et l'insensibilité.

Pour étudier ce qui précède, Manav (2007) a évalué la relation entre les émotions et les stimuli chromatiques, en concluant que sensations de joie, de joie et de chaleur ils étaient principalement liés aux stimuli du rose et du jaune.

Quelque chose de frappant était l'utilisation pratique dérivée de cette association. Par exemple, les participants ont préféré préférer placer la couleur rose dans leurs chambres, en particulier dans celles où dorment les enfants.

Quelques connotations culturelles de cette couleur

Nous avons vu que dans la culture occidentale, la couleur rose était traditionnellement liée à l'éthérée, la douce et l'agréable, l'amour, la tendresse et l'innocence . Il a également été associé à l'optimisme, ce que nous voyons, par exemple dans des phrases telles que "tout est rose".

Par ailleurs, dans le catholicisme, la couleur rose a été utilisée pour représenter la joie, et dans certains pays également de l’Ouest, l’usage politique du rose ou du rouge clair symbolise le socialisme.

De plus, la couleur rose dans certains pays de l’Est comme le Japon est associé à l'érotisme , alors qu’en Europe occidentale, il est lié aux romans et aux histoires romantiques ainsi qu’à l’environnement privé et à l’intimité. En revanche, dans le feng shui (qui relie les couleurs aux activités quotidiennes), la couleur rose est liée au mariage et aux liens affectifs.

La rose et les stéréotypes de genre

Ce qui précède est étroitement lié à les imaginaires occidentaux du féminin , qui ont finalement perpétré une série de stéréotypes de genre. Dans ce contexte, la couleur rose a été associée aux valeurs associées à la féminité et a eu un impact important sur l’éducation binaire entre les sexes.

Ceci est visible, par exemple, dans toute la gamme de produits pour filles et femmes présentés par cette couleur. Des premiers jouets et des accessoires les plus simples aux outils d'hygiène personnelle, les objets de l'espace domestique, ou les festivités liées à la maternité et à l'amour .

En ce qui concerne les significations associées à la couleur rose et ses différences de genre, Rivera (2001) a constaté que les femmes associent la rose à la "tranquillité" et aux adjectifs "joli", "tendre" et "mignon". Par ailleurs, les hommes ont relaté la rose avec "cochon", "bébé", "saucisse", "viande", "moche", "femme", "jambon", "rien" et "horrible". Les participants à leur étude avaient en commun l'association de rose avec "tendresse", "peau", "fille", "amour" et "gâteau".

Certaines études sur l'histoire de l'utilisation des couleurs indiquent que la symbologie sexuée marquée de la rose a commencé à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle en Europe occidentale et aux États-Unis; lorsque les foyers d'accueil pour enfants abandonnés ont commencé à différencier les enfants bleus et roses respectivement. Plus récemment, des révolutions sexuelles et des revendications de genre, la couleur rose a progressivement modifié ses utilisations , normalisant par exemple celui qui est porté dans les vêtements pour hommes.

Références bibliographiques:

  • Clarke, T. et Costall, A. (2008). Les connotations émotionnelles de la couleur: une enquête qualitative. Colour Research and application, 33 (5): 406-410.
  • Heller, E. (2004). Psychologie de la couleur. Comment les couleurs agissent sur les sentiments et la raison. Editorial Gustavo Gili: l'Espagne.
  • Koller, V. (2008). "Pas seulement une couleur": le rose en tant que marqueur de genre et de sexualité dans la communication visuelle. Communication visuelle, 7 (4): 395-423.
  • Llorente, C. (2018). Analyse comparative de la symbologie chromatique en publicité. Nike en Chine et en Espagne. Vivat Academica. Journal of Communication, 142: 51-78.
  • Manav, B. (2007). Associations couleur-émotion et préférences de couleur: une étude de cas pour les résidences. Colour Research and Application, 32 (2): 145-151.
  • Rivera, M. A. (2001). Perception et signification de la couleur dans différents groupes sociaux. Image Magazine, 53: 74-83.

Les couleurs 1. leurs symboliques (Novembre 2022).


Articles Connexes