yes, therapy helps!
Les effets de l'ayahuasca: que fait cet hallucinogène?

Les effets de l'ayahuasca: que fait cet hallucinogène?

Juin 13, 2022

Au cours des dernières décennies, il est devenu très populaire l'ayahuasca, une boisson aux effets hallucinogènes utilisés par les peuples de l’Amazonie il ya plusieurs millénaires, auxquels ils attribuaient des propriétés mystiques. Ils ont notamment lié leur consommation au transit entre le monde des vivants et celui des esprits.

Dans cet article, nous allons décrire Qu'est-ce que l'ayahuasca et quels sont ses effets psychologiques et physiques? . Nous discuterons en outre des propriétés chimiques et pharmacologiques de cette substance et des applications thérapeutiques possibles de certains de ses composants.

  • Article connexe: "Types de drogues: connaître leurs caractéristiques et leurs effets"

Qu'est-ce que l'ayahuasca?

L'Ayahuasca est une boisson aux propriétés psychoactives qui tire son origine de la région amazonienne. Tout au long de l'histoire a été préparé et utilisé par des chamanes tribaux de cette zone dans le cadre de cérémonies curatives et religieuses, et de multiples caractéristiques magiques et avantages pour la santé lui ont été attribués.


Il est principalement connu pour ses effets sur l'expérience psychologique: de nombreuses personnes qui ont consommé de l'ayahuasca affirment que cela les a aidées à acquérir un sentiment de transcendance spirituelle, parfois maintenu longtemps après la consommation. En ce sens, l'ayahuasca peut être comparé à des médicaments comme la psilocybine et le LSD .

Il est souvent préparé en faisant bouillir Banisteriopsis caapi, une plante de la classe des lianes, également appelée ayahuasca, qui contient des alcaloïdes qui inhibent l’enzyme MAO, ainsi qu’une autre qui contient Le principal facteur psychoactif: N, N-Dimethyltryptamine ou DMT . La plus courante est que cette seconde plante est Psychotria viridis ou Diplopterys cabrerana.


Le terme "ayahuasca" vient du quechua "ayawaska", qui signifie peut être traduit par "liane des esprits" ; Selon la tradition de ce peuple, cette substance permet à l'âme de ceux qui le consomment de quitter leur corps sans avoir besoin de mourir. Dans d'autres langues d'Amérique latine, il est appelé "caapi", "nishi cobin", "nixi pae", "natem" et "shori".

  • Article connexe: "Marijuana: la science révèle ses effets à long terme sur le cerveau"

Pharmacologie et mécanisme d'action

L’Ayahuasca (Banisteropsis caapi) contient plusieurs alcaloïdes de la classe des bêta-carbolines, qui inhiber l'activité de l'enzyme monoamine oxydase (MAO) et parfois aussi la recapture du neurotransmetteur sérotonine. Les plus étudiés sont l’harmine, l’harmaline et la tétrahydroharmine.

Cette inhibition de la MAO permet la diffusion dans le sang et le cerveau de la N, N-Diméthyltryptamine (DMT), principe actif de l'ayahuasca, en tant que boisson (bien que, comme nous l'avons dit, il ne se trouve pas dans la plante elle-même, mais dans d'autres), qui provoque les effets psychoactifs caractéristiques de ce composé.


Le DMT est un composé hallucinogène endogène très commun : il est présent naturellement dans de nombreuses plantes, mais aussi dans le sang et le liquide céphalo-rachidien de l'être humain. Cependant, pour le moment, on ne sait pas avec certitude quelle est la fonction qui remplit l'organisme.

Effets de ce médicament

La molécule de DMT provoque, selon les personnes qui l'ont consommée, sensations d'euphorie accompagnées d'hallucinations dynamiques . Celles-ci se caractérisent principalement par la présence de formes géométriques et leur nature transcendantale; dans de nombreux cas, ils incluent des perceptions de divinités, d'une conscience collective des êtres de la Terre, etc.

Beaucoup de personnes qui ont essayé cette substance affirment qu'elle l'a aidée à obtenir des révélations spirituelles sur elles-mêmes ou sur leur relation à l'environnement, y compris le cosmos. Dans certains cas, les récits de ces expériences incluent des phénomènes surnaturels tels que le voyage dans d'autres dimensions et le contact avec des esprits bienfaisants.

D'autre part, il est habituel que la consommation d'ayahuasca provoque réactions physiques indésirables, en particulier nausées et diarrhée , ainsi que la détresse émotionnelle aiguë. Une consommation excessive peut être à l'origine du syndrome sérotoninergique, caractérisé par l'apparition de tremblements, de spasmes, d'hyperthermie et de transpiration, pouvant même entraîner la mort.

En comparaison avec d'autres substances hallucinogènes, parmi lesquelles le champignon psilocybine et le LSD, l'Ayahuasca agit avec plus de rapidité et d'intensité, mais la durée de ses effets est inférieure. En cas d'ingestion orale, ils sont conservés environ 3 heures , mais ils ne durent qu'entre 5 et 15 minutes s'ils sont administrés par inhalation ou par voie intraveineuse.

Le potentiel thérapeutique de l'ayahuasca

Actuellement, des recherches sont en cours sur les effets thérapeutiques possibles de l'ayahuasca dans différentes applications médicales.Cependant, ce domaine de la littérature scientifique est encore à un stade très précoce.

La Beckley Foundation réalise une série de recherches très frappante. relie l'ayahuasca à la neurogenèse, c'est-à-dire à la formation de neurones dans le cerveau.

Il convient également de garder à l’esprit que depuis l’antiquité les Amérindiens utilisent l’ayahuasca comme purgatif pour éliminer les parasites (en particulier les vers) et les «énergies négatives» du corps et de l’esprit. Dans ce dernier sens, on attribue à l'ayahuasca un caractère relaxant, bien qu'il soit vrai que sa consommation peut causer de l'anxiété.

Références bibliographiques:

  • Barker, S.A., McIlhenny, E.H. & Strassman, R. (2012). Un examen critique des rapports sur les N, N-diméthyltryptamines psychédéliques endogènes chez l'homme: 1955-2010. Drug Test Anal, 4 (7-8): 617-35.
  • Frecska, E., Bokor, P. et Winkelman, M. (2016). Les potentiels thérapeutiques de l'ayahuasca: effets possibles sur diverses maladies de la civilisation. Front Pharmacol, 19h35.

Un jaguar expérimente les effets hallucinogènes de l'ayahuasca (Juin 2022).


Articles Connexes