yes, therapy helps!
Crise émotionnelle: pourquoi cela se produit-il et quels sont ses symptômes?

Crise émotionnelle: pourquoi cela se produit-il et quels sont ses symptômes?

Décembre 5, 2022

Le mot "crise" est utilisé avec différentes significations . Premièrement, il est nécessaire de mentionner qu'il vient du mot grec krisis (décision) et krino (séparé); ainsi, cela implique une rupture mais à la fois un espoir et une opportunité. À son tour, en Chine, beaucoup de gens utilisent le terme "wei-ji", un mot composé de deux idéogrammes: danger et opportunité.

Ainsi, il est possible de simplifier le fait que chaque crise évoque un danger dû aux souffrances engendrées par la perte de ce qui a été perdu ou de ce qui est sur le point de l'être; Pour sa part, le "hasard" (opportunité) fait référence aux moyens de restaurer une nouvelle réalité à partir de la crise vécue.


Ensuite, nous verrons ce que signifie exactement vivre une crise émotionnelle .

  • Peut-être êtes-vous intéressé: "La structure névrotique dans la psychopathologie psychanalytique"

Définitions de crise

La crise (qu’elle soit politique, religieuse ou psychologique) peut être conceptualisée de différentes manières, mais il existe un mot qui en condenserait objectivement le sens: déséquilibre; un déséquilibre est survenu entre un avant et après .

Un événement de crise induit toujours une déviation contextuelle dans laquelle il se produit. Cela représente une menace de perte des objectifs atteints (qu’ils soient économiques, sociaux, religieux, psychologiques, etc.) et pleine d’angoisse. Un épisode de crise se produit avec le temps et ce temps est relativement court (contrairement au stress), qui est marqué par un début et une fin à court terme.


La triade qui façonne chaque crise est la suivante: déséquilibre, temporalité et capacité interne d'avancer ou de reculer . La crise émotionnelle nous oblige donc toujours à prendre une décision.

  • Vous pouvez être intéressé: "Qu'est-ce qu'un traumatisme et comment influence-t-il nos vies?"

Un changement radical

Aucune crise n'est de nature neutre. Cela implique toujours une avance ou un recul; ne passe jamais inaperçu auprès du sujet touché, de sa famille ou de la société elle-même.

Chaque crise a la même succession: conflit, désordre et adaptation (ou inadéquation selon le cas).

D'où vient-il?

Le générateur de la crise Ce n'est pas le conflit lui-même, mais la réponse du sujet à cette éventualité . C'est-à-dire que le problème n'est pas le problème mais la réponse exprimée avant l'événement. Pour ce qui précède, il est tout à fait naturel et compréhensible que, dans le même cas, un sujet crée une crise et pas un autre.


En synthèse, il est possible de définir la crise comme "une désorganisation transitoire du moi avec une probabilité de changement". C'est-à-dire que, dans une situation de crise, "l'équilibre instable" qui constitue la santé mentale de l'individu est brisé, mais temporairement, pas de manière permanente.

Mais ce déséquilibre n’est pas stérile, car il peut renforcer l'individu plus , donnant lieu à de nouvelles formes de comportement ou activant divers mécanismes en plus de possibilités jusque-là inconnues même des personnes touchées.

Ainsi, la crise en elle-même n’est pas négative, mais tout dépendra de l’approche adoptée par le sujet avant toute éventualité.

Phases de la crise émotionnelle

Du point de vue synchronique, la crise ce peut être une forme concentrée d'angoisse . Ce phénomène peut être décomposé de manière simple en trois éléments différents: la stupeur, l’incertitude et la menace.

1. Stupor

La stupeur est un élément toujours présent: elle est identifiée par la peur et l’inhibition de l’individu avant que les émotions éprouvées, incompréhensibles, ne le paralysent.

Le sujet en crise il ne réagit pas, il ne cherche pas un moyen de sortir de son inconfort. Toute l'énergie de son être est utilisée pour atténuer la brèche ouverte par la crise elle-même; Ceci est fait dans le but de récupérer rapidement l'équilibre émotionnel. À son tour, le déséquilibre manifesté est à l'origine de la désorganisation psychique.

Malgré toutes les expériences vécues, la stupeur protège la personne de la décompensation totale et amortit, en quelque sorte, les conséquences graves de la crise.

2. Incertitude

"L'incertitude" eC'est le reflet de l'étonnement vécu par le sujet et se traduit par une lutte entre des forces opposées: choisissez cette sortie ou l’autre, choisissez "ceci" ou "cela". Cette expérience dichotomique sert de signal d'alarme contre un danger réel ou un fantasme latent.

La conjonction entre stupeur et incertitude est définie comme une "anxiété confuse", qui est une expérience dans laquelle Le chaos mental prédomine pour ne pas savoir ou comprendre ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de lui-même.

3. menace

Le troisième élément est la "menace". Tout déséquilibre présenté implique la peur de la destruction . "L'ennemi" est en dehors de soi et les comportements défensifs sont présentés comme une méfiance ou une agression. La crise, à ce stade, représente un danger pour l'intégrité de la psyché de la personne.

Caractéristiques et symptômes

De ce qui précède, il est possible d’affirmer que la crise n’est pas explicite, mais nécessite la compréhension de l’antécédent du passé.

Il faut se rappeler que chaque crise a un avant et un après. Un épisode de crise implique de faire face à quelque chose qui change soudainement et de manière inattendue. La solution idéale avant une telle situation est de trouver un équilibre émotionnel ou de continuer dans la confusion et le désordre psychique.

L'évolution de la crise est normale lorsque l '"équilibre instable" est atteint dans un temps prudent, ce qui ne peut être ni déterminé ni catalogué. Demander de l'aide pour surmonter l'épisode de malaise est un moyen de favoriser la stabilité émotionnelle. Cependant, il est possible de signaler, en tant que caractéristiques communes à toute crise, les suivantes:

  • Le facteur fondamental qui détermine l’apparition de la crise est le déséquilibre présenté entre la difficulté du problème lui-même et les ressources dont dispose l'individu pour y faire face.
  • Une intervention externe pendant la crise (psychothérapie) peut compenser le déséquilibre produit et guider l'individu vers un nouvel état émotionnel harmonieux .
  • En période de crise, l'individu éprouver un besoin intense d'aide . De même, au cours de l'épisode, le sujet est plus susceptible à l'influence d'autrui que pendant les périodes au cours desquelles son fonctionnement émotionnel est équilibré ou en désordre total.

Références bibliographiques:

  • Gradillas, V. (1998). Psychopathologie descriptive. Signes, symptômes et traits. Madrid: pyramide.
  • Jaspers, K. (1946/1993). Psychopathologie générale. Mexique: FCE.

10 signes qui vous indiqueront si votre organisme ne va pas bien à cause du stress (Décembre 2022).


Articles Connexes