yes, therapy helps!
Syndrome d'épuisement féminin: quand la fatigue est un signal

Syndrome d'épuisement féminin: quand la fatigue est un signal

Novembre 27, 2022

Depuis plusieurs décennies, les mouvements pour l'égalité et en faveur de la libération des femmes ont des conséquences néfastes sur les pays occidentaux.

Grâce à eux, Les femmes sont de moins en moins obligées de rester chez elles et de se sacrifier pour une vie de famille dans lesquels, il y a des années, ils étaient supposés investir toute leur force. Cependant, l'égalité totale ne s'est pas encore concrétisée et les rôles de genre exigent toujours une double responsabilité des femmes: travailler pour gagner de l'argent et s'occuper de la maison et de la famille. Ainsi l'appel est né syndrome d'épuisement féminin .

Quel est le syndrome d'épuisement féminin?

La première chose à prendre en compte pour comprendre ce concept est qu’il ne s’agit pas d’une maladie. Comme vous pouvez le lire dans cet article sur la différence entre un syndrome, un trouble et une maladie, le premier est simplement un ensemble de symptômes et de signes qui se produisent souvent ensemble . Cela signifie que dans le syndrome d'épuisement féminin, il ne doit pas y avoir de cause biologique qui cause le dysfonctionnement de tout le corps de la personne.


En fait, il est fort probable que ce syndrome ne soit pas produit par quelque chose qui se passe dans le corps de la femme, mais plutôt l'inverse: ce qui est autour . Plus précisément, un modèle culturel qui épuise beaucoup de femmes en leur obligeant à s’absenter du travail pour la plupart des tâches ménagères.

En d'autres termes, ce qui génère le syndrome d'épuisement féminin est la manière dont la femme et son environnement sont liés (y compris les personnes qui l'habitent).

La cause du syndrome d'épuisement féminin

L’un des facteurs qui rend le syndrome d’épuisement féminin si persistant est que ses causes ont été normalisées culturellement . Cela signifie que, du fait de la mentalité que nous avons tendance à adopter pour le simple fait d'appartenir à une culture qui défend depuis des siècles avec force la ségrégation des rôles en fonction du sexe, bon nombre des coutumes qui composent la société semblent normales et "attendues". syndrome d'épuisement féminin.


On en trouve un exemple frappant dans les dîners de famille, où, à la fin, les femmes se lèvent automatiquement pour ramasser la vaisselle et les couverts, laver la vaisselle et nettoyer la table pendant que les hommes se reposent ou restent assis à la table.

Un autre exemple classique est le nettoyage de la maison . Ce type d’activités est encore principalement réalisé par des femmes, ce qui est important dans la mesure où un seul étage comporte de nombreuses pièces pouvant être nettoyées. Faire cette activité n’est pas simplement une vadrouille: vous devez également passer l’aspirateur, mettre la machine à laver, tendre et repasser, enlever la poussière, etc.

Un problème plus vaste

Des exemples comme ceux-ci ne sont que de petites parcelles de la même réalité: Les tâches domestiques restent une responsabilité principalement liée aux femmes , alors que le champ professionnel qui était auparavant réservé aux hommes est désormais une sphère de tâches à laquelle les femmes doivent s’attaquer. Compte tenu du fait que le marché du travail est de plus en plus concurrentiel, cela se traduit par un fort épuisement.


Ainsi, le syndrome d'épuisement féminin est né du fait de ce recoupement de responsabilités: la femme doit toujours s'occuper de son foyer et elle doit maintenant consacrer plusieurs heures par jour à la concurrence sur le marché du travail.

Un problème économique et des exigences élevées

Ainsi, le syndrome d’épuisement féminin est en partie un problème social et économique . Auparavant, la vie n'était pas si chère et, avec le travail rémunéré d'une seule personne, on pouvait entretenir une maison. Cependant, si à présent, la femme développe également des tâches professionnelles, ce n’est pas uniquement parce qu’un mouvement en faveur de l’égalité a été promu: c’est parce que les époux et les épouses sont contraints de travailler pour de l’argent. Toutefois, ce scénario d’égalité n’a pas encore atteint les tâches ménagères, auxquelles les femmes doivent encore s’acquitter.

L’autre facette du problème est psychologique: la femme a tendance à se faire confiance et son image de soi en tant que mère ou épouse dépend de l’exécution satisfaisante de toutes les tâches requises, sans se rendre compte que, dans de nombreux cas, elle doit travailler davantage. heures que le mari. C'est pourquoi la psychologie doit s'adapter à cette nouvelle réalité et proposer des solutions.


8 signes que vous êtes épuisé mentalement et émotionnellement (Novembre 2022).


Articles Connexes